Bonjour à toutes et à tous, Je vous rappelle qu'il est inutile de me contacter
par MP sur ce forum pour toutes questions en rapport avec celui-ci puisque ce dernier est fermé de façon
définitive. Néanmoins, nous vous invitons à nous rejoindre sur Fairy Tail Rebellion qui est ouvert
depuis 1 an et demi maintenant.

http://www.fairytail-rebellion.com/forum
http://www.fairytail-rebellion.com/forum
http://www.fairytail-rebellion.com/forum


Bonne continuation à tous et merci encore d'avoir partagé cette aventure avec nous.
Ryuu .

Partagez | 
 

Le renard et l'étoile..(PV Shu Kiyosuke)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



▌Messages : 56
▌Jewels : 37313
▌Date de naissance : 26/08/1995
▌Date d'inscription : 06/01/2012
▌Age : 23

MessageSujet: Le renard et l'étoile..(PV Shu Kiyosuke)   Ven 2 Mar - 22:13

Lors d’un jour comme un autre, le jeune mage de Silver Dragon circulait dans les bois de la forêt oubliée. Une forêt qui se situait à l'ouest du monde d’Acarya. Cette forêt était dotée d’une végétation assez merveilleuse. Les plantes et les arbres y étaient abondants rendant ainsi l’air plus plaisant et naturel à respirer. La verdure verdoyante et l’eau ruisselant sur les rochers dans divers mouvements désordonnés étaient totalement apaisantes. C’était un magnifique lieu pour venir se détendre ou pour explorer. Les explorateurs ou les amateurs de natures étaient servis. C’est en fait ce côté apaisant qui avait attiré Shindo. Il avait longtemps entendu parler de cette contrée lointaine et il tenait à la visiter une fois. Ça tombait bien puisque le mage contrôlant les astres n’avait aucune mission depuis un bout. Il fallait dire que Shin s’ennuyait un peu donc pourquoi pas en profiter? De plus, il avait besoin de se ressourcer un peu afin d’être capable de progresser.

En effet, pour progresser, les gens attribuaient trop souvent le tout à de l’entrainement intense pour amplifier ses capacités magiques ou physiques. Ils suivaient ensuite des entrainements rigoureux mettant à l’épreuve leurs capacités physiques comme l’endurance. Toutefois, il fallait savoir que ses méthodes n’étaient pas les seules. Il n'y en avait une qui n’était nullement épuisante physiquement mais beaucoup mentalement. Cette méthode employée par peu de gens au grand désarroi de Shindo était la méditation. Avant toute chose, il fallait faire la paix intérieure avec son âme et son corps. Ça faisait partie de la routine du jeune mage étoilé. Son grand-père lui avait longtemps expliqué l’importance de méditer et il en voyait de plus en plus les bienfaits. C’était pour cette même raison qu’il partait depuis quelque temps à la recherche de lieux où il pourrait goûter à la méditation de manière intense. Il était certainement vrai qu’on pouvait méditer partout mais le faire dans un lieu où la nature était abondante et riche était fortement recommandé. Se concentrer sur les sons naturels divers permettait aussi d’atteindre une étape profonde de la méditation.

Pour ce faire, Shin avait marché plusieurs kilomètres dans la forêt abondante. Avec ses iris bleus comme la poudre, il avait observé la végétation à la recherche d’un lieu propice. Après une heure, il avait trouvé un endroit où se trouvaient quelques cabanes aériennes. Certaines personnes semblaient y résider à la surprise du mage. C’était beau de voir à quel point certaines personnes pouvaient être débrouillardes. La forêt oubliée était très belle et surprenante en conclue Shin. Elle l’était et sortait totalement de l’ordinaire à comparaison des villes d’Acarya où la technologie y était omniprésente.

Shin s’était donc arrêté au milieu de la forêt où les habitations étaient situées. Le jeune mage à la peau légèrement bronzée s’était demandé si les habitants de ses domiciles étaient présents. Après tout, ceux-ci pouvaient se trouver être des nomades qui laissaient leurs habitations construites jusqu'à tant qu’ils reviennent. Peut-être que oui et peut-être que non mais ça valait la peine de se renseigner.

Avec une agilité hors du commun et une vitesse assez élevée, le jeune homme aux cheveux poudre escalada un arbre en sautillant d’un arbre à l’autre et se rendit à l’habitation en bois. Il y pénétra doucement en commençant à observer les lieux. C’était fort joli et au moment où il contemplait doucement la place, il se rendit compte que des gens minimalement vêtus y vivaient. Par pur réflexe de politesse, le mage de Silver Dragon avait levé sa main pour les saluer et ainsi se présenter. Toutefois, au moment où il comptait parler, une flèche se mit à trancher l’air ambiant dans son chemin pour aller se loger dans le cou de Shin. Agile comme il était, le jeune homme avait habilement esquivé la flèche semblant être enduite d’une substance toxique à vue d’œil. On pouvait dire que les quelques gouttes violettes qui en dégoulinaient ne signifiaient rien de bon.

Bref, Shin ne comptait pas rester dans un lieu où il était indésirable. Le mage maîtrisant les astres n’allait pas non plus s’en prendre à ses pauvres gens. Après tout, c’était sa faute pour avoir cru qu’il n’y avait personne.

Le jeune mage avait donc pris la fuite au pas de course. Après quatre minutes de courses intensives, lorsqu’il se retourna enfin pour s’assurer que personne ne l’avait suivi, il remarqua qu’un groupe de dix personnes le suivait au pas de course. Il fut totalement surpris et écarquilla les yeux. Shin n’avait que deux choix qui s’offraient à lui. Soit il trouvait un moyen de faire diversion en finissant par se cacher ou soit il les affrontait. Les risques étaient grands des deux côtés . S’il les affrontait, il risquait de peut-être perdre à cause du nombre ou de tout simplement les écraser. Cela serait fort regrettable mais bon, ça aurait été de l’auto-défense. Sinon, il pouvait éviter de faire des blessés en trouvant un moyen de se cacher. La seconde option semblait la plus sage. Cette décision avait été surtout influencée par son énorme quantité de sang froid qui le poussait à toujours prendre les décisions les plus sages. Enfin… la plupart du temps.

Shin arriva à une intersection où il y avait deux chemins. Un qui menait à droite et l’autre à gauche. Il eut le temps d’observer les deux chemins et il ramassa une pierre qui se trouvait au sol. Il la lança vers la droite dans les buissons et sauta dans les buissons se trouvant à gauche. Le jeune mage était complètement nul pour improviser lança une pierre au loin mais cette fois-ci vers la droite. En temps normal ce plan n’aurait pas marché mais par chance, la pierre toucha quelque chose qui lâcha un bruit …étrangement humain. Bref, le tout fut assez bien exécuté pour que le groupe de gens se dirige vers le bruit en quelque sorte. Lorsqu’il fut certain que ses poursuiveurs furent loin, Shin sortit des buissons en regardant aux alentours. Le jeune homme se demandait ce qui avait fait ce bruit mais ce n’était nullement important. Après tout, il était maintenant en sécurité. Entre temps, la nuit était tombée. Son foulard blanc et sa veste sans manche blanche paraissaient facilement dans la nuit. Kyousei devait donc trouver un endroit discret où aller pour ne pas se faire repérer. Au moins, ses pantalons lui arrivant aux tibias étaient de couleur foncée.

Bref, le mage se mit à marcher en restant aux aguets alors que la lune commençait doucement à se former illuminant ainsi la forêt d’une douce lueur…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



▌Messages : 21
▌Jewels : 34006
▌Date de naissance : 17/09/1993
▌Date d'inscription : 26/02/2012
▌Age : 25

MessageSujet: Re: Le renard et l'étoile..(PV Shu Kiyosuke)   Dim 4 Mar - 10:22

Je pensais que c’était une très bonne journée pour sortir et me balader. En fait, c’était tous les jours une bonne journée pour moi. J’étais seul, et je n’avais pas d’endroit où vivre. Je me contentais de me nourrir avec les moyens du bord, sans même me soucier de ce qu’il pouvait m’arriver le lendemain. J’étais le genre de personne à me contenter du présent, sans penser à quoi que ce soit d’autre. Et puis se sentir libre ainsi, c’était vraiment une sensation exceptionnelle ! Même si au fond de moi, je sentais que je ne l’étais pas vraiment. Mais bon…

Comme à mon habitude, et ce depuis quelques jours déjà, je me retrouvais dans des endroits que je n’avais encore jamais vu depuis mon enfance. Je dois dire que je ne m’étais jamais aventuré à l’extérieur de mon village natale jusqu’à il y a très peut de temps. Si cet incident n’avait jamais eu lieu, j’y serais sans doute encore auprès de mon Sensei, sauf si celui-ci décidait de partir en voyage, évidemment. Quoi qu’il en soit, je me disais que je menais une « belle » vie, malgré les quelques accro que j’avais eu par le passé. Du moins, c’était ce que je pensais.

J’étais un enfant naïf, sans réel espoir ni même avenir. Faible et fougueux à la fois, si ce n’était pas un mélange bien étrange ! Je ne réfléchissais jamais à ce qui pouvait m’arriver dans des circonstances assez dangereuses, je me contentais de foncer dans le tas, sans pour autant avoir une parfaite maîtrise de ma magie. Je connais malgré tout mes limites, mais comme je l’avais dit à mon maître, je n’abandonne jamais et je ne reviens jamais sur mes paroles. Ce sera ainsi jusqu’à la fin de mes jours et je ne changerais évidemment rien à mon comportement !

On m’insultait souvent d’imbécile et de toute sorte d’autre chose dans ce genre, mais je m’en fiche. Je sais ce que je suis et j’en suis totalement fier. Ce dont je suis moins fier, je n’en fais évidemment pas mention, peut importe la personne qui se trouve à mes côtés. Après tout, mon passé ne me regardait que moi. Enfin soit. En ce magnifique jour, je voulais seulement une chose : explorer. Je voulais visiter un endroit qui pourrait m’amuser ou même me changer les idées. Voir des villes à longueur de temps n’était pas vraiment dans mes préférences je dois dire.

Alors encore une fois, je commençais à questionner les passants, bien qu’en général on m’envoyais voir ailleurs à cause du fait que je n’étais pas toujours du genre très « calme ». À croire que je les inquiétais avec mon sourire niais… Étais-je si effrayant que cela ? Avais-je gravé sur mon front « attention j’abrite un monstre à l’intérieur de moi » ou quelque chose dans le genre ? Non, j’étais tout simplement un étranger, tout comme je l’avais toujours été aux yeux de tous les autres membres du lieu où j’ai vécu toute mon enfance et mon adolescence.

La vie en ces lieux étaient un peu plus compliqué, je dois l’avouer, je ne comprenais rien à leur façon d’agir… Là où je vivais, la technologie n’était pas si évoluée, elle était encore restée à l’ère précédente, il y avait donc des tonnes d’objets que je n’avais jamais vu depuis ma naissance. Enfin soit… Je finirai bien par m’y habituer un jour ou l’autre, peut-être… Cela restait bien évidemment à voir et surtout quand je rencontrerai des personnes qui auront pour envie de m’aider un minimum. Mais je pouvais toujours chercher, car je ne trouvais que des personnes avec des primes sur leur tête…

Tant pis pour eux, tant mieux pour moi ! Enfin bon. Je me dirigeais vers l’ouest, à la recherche d’un endroit supposé calme ; la forêt oubliée semblait être un endroit propice à ce que je recherchais. Le calme, un peu d’observation et pourquoi pas trouver des fruits, s’il y en avait ? Ou peut-être me trouver un animal de compagnie, cela pouvait être tout aussi amusant ! Et je fus assez rapidement arrivé à destination. Un lieu comme je n’en avais jamais vu ! C’était spectaculaire, tout simplement… J’avais l’impression de retrouver un endroit où je pourrais vivre sans leur fichue technologie…

Des arbres, de gigantesques arbres régnaient en maître sur cette forêt, alors que je continuais mon petit parcourt, émerveiller par une végétation aussi dense. C’était fort rare et en même temps fort peut original. Enfin, pas besoin d’explication, c’était ma façon de voir les choses et un point c’est tout. Après tout, il est très ardu de comprendre les rouages qui constituent mon cerveau… En général, toutes les personnes ayant essayé ont toutes abandonnés au bout d’une semaine, j’étais bien trop compliqué et stupide à leurs yeux visiblement. Bah ce n’était pas plus mal comme ça, au moins on ne m’ennuyait pas !

Quelques minutes plus tard, de longues minutes devrais-je dire, je continuais mon excursion au cœur de cette magnifique forêt. Il m’arrivait de me demander à plusieurs moments ce que les gens avaient dans le crâne pour vivre dans des endroits si compliquer que le leur, alors qu’ici, dans la nature, il y avait vraiment de tout pour vivre ! C’était scandaleux ! Ils devaient vraiment avoir quelque chose en moins dans leur crâne pour oser faire ce genre de stupidité… Ou alors c’était peut-être moi qui était toujours à l’âge de pierre, allez savoir… Et puis je n’en sais rien et je m’en fiche en fait !

Tout ce que je pouvais constater, c’était que les habitants qui vivaient dans des… troncs d’arbres ne semblaient pas me considérer comme le bienvenu en ces lieux. Oui, ils vivaient dans des troncs d’arbres… Les maisons étaient « taillées » directement dans les arbres, un véritable travail d’artiste je dois dire. Mais quoi qu’il en soit, je les trouvais bien moins artistiques quand je voyais leurs armes assez étranges se pointer vers moi. Si je le pouvais, je leur gueulerais bien dessus, mais si j’avais le courage de faire cela, il m’arriverait sans doute beaucoup de problèmes, alors je m’en passerais pour le moment.

Je décidai donc de continuer ma route, tandis que la nuit commençait à pointer le bout de son nez. Cela faisait déjà si longtemps que je marchais dans les environs ? Et bien en voilà une surprise ! Je restais planter là, au milieu du chemin alors que j’entendais pas mal de bruit depuis quelques instants déjà. Je me demandais de qui pouvait provenir tout ce vacarme, ou encore quel était l’idiot qui pouvait avoir attiré l’attention des habitants de la forêt au point de les énervés… Ou encore s’il n’y avait pas un banquet remplit de ramens comme je les aimais tant.

Mais visiblement, c’était plus un imbécile qui essayait d’échapper à une bande d’amazonien en furie. Pourquoi est-ce que je me disais cela ? Car je ne ressentais qu’un seul pouvoir magique, ou plutôt une seule présence magique. Puis soudainement, je reçu un caillou en plein dans le crâne, alors que je laissai un « Outch ! » s’échapper de mes lèvres. Bien évidemment, je ne savais pas que j’allais regretter à un tel point d’avoir poussé un gémissement de douleur après m’être pris un simple bout de roche dans le front… Oui, les conséquences allaient être lourdes, si ce n’était pas pire même.

Je relevai mon regard après avoir frotté légèrement mon front, pour ensuite constater face à moi une troupe de plusieurs habitants : c’était bel et bien un idiot qui essayait de leur échapper. Sur le coup, je voulais m’approcher d’eux pour expliquer que c’était un malentendu, mais ils ne me laissèrent guère le temps. Le chef de ce petit groupe pointa vers moi une lance dont la lame semblait être recouverte d’une étrange substance qui ne semblait pas du tout être conseillé. Sauf si on était du genre totalement débile – pire que moi donc - cela ne semblait pas être une jolie sauce qui pourrait rendre votre repas meilleur.


« Je ne voulais pas en arriver là, mais vous ne me laissez pas le choix… »

Dis-je alors que je commençai à bouger mes bras lentement. Je plaçais mon index et mon majeur de mes deux mains en devant mon visage, alors que je commençais à concentrer mon pouvoir magique. Je me préparai à utiliser ma technique de Take Over, mais en fait je me rendais compte que je n’aurais peut-être pas besoin de l’utiliser très longtemps… Ils ne semblaient pas être si fort alors je pourrais m’en débarrasser sans souci… Mais avec de la rancune cependant. Je n’aimais pas massacrer des innocents de la sorte, alors je me contenterai de les laisser inertes un moment, mais pas mort, évidemment.

Quelques secondes plus tard, j’avais amassé assez de pouvoir magique et j’utilisai automatiquement ma technique. Mon corps se vit recouvert d’un « manteau » de pouvoir magique à la couleur jaune-orangée et ni une ni deux, je fonçai sur mes adversaires qui menaçaient ma vie de leurs armes bien trop dangereuses à mon goût. Les coups fusèrent assez rapidement, des coups qui visaient principalement à faire s’évanouir chacun de mes opposants. Je n’avais pas envie de devenir un meurtrier comme un bon nombre de ces personnes qui se trouvaient dans mon carnet de primes. Mais bon, en seulement quelques secondes, j’en avais fini avec eux, plus aucun ne semblait capable de me barrer la route.

Je repris donc mon chemin après avoir laissé ma technique se dissiper, quelques gouttes de sueur étant présentes sur mon visage. J’étais certes capable d’utiliser « cette » forme, mais elle m’épuisait énormément, surtout lorsque je l’utilisais à rallonge comme qui dirait. Je savais que c’était un pouvoir que je ne devrais pas utiliser à longueur de temps de toute façon, même si là, j’avais envie de l’utiliser contre une certaine personne que je cherchais justement. Oui, cette même personne qui m’avait attribué ses propres emmerdes de tout à l’heure ! Je vais lui botter les fesses dès que je le croiserai !

Et l’occasion se présenta enfin à mes yeux. Sous la lumière brillante de la lune, je pouvais aisément distingué des vêtements blancs, ainsi qu’une présence magique semblable à celle que j’avais ressentit quelques temps plus tôt, avant de me faire attaquer par des personnes que je n’avais pas du tout cherchées à la base. Il semblait avoir mon âge, ou peut-être plus, je ne sais pas, mais cela n’avait pas d’importance. Ce que je pouvais constater, c’était qu’il semblait être assez fort… Du moins, sa prestance me faisait croire cela, peut-être qu’il était tout aussi faible que moi, allez savoir.


« Oï ! L’imbécile en blanc ! Retournes-toi quand on te parle !! »

J’avais dit cela sur un ton à la fois énervé et moqueur. Et pour être sûr qu’il se retourne, je me rapprochai lentement de cette même personne qui commençait à sérieusement me pomper l’air, même s’il n’avait pas encore parlé en fait. Le simple fait de m’avoir attiré des ennuis était suffisant pour me foutre en rogne je dois dire et ce n’était pas plus mal. Moi qui cherchais de l’action pour essayer de pouvoir améliorer mes pouvoirs magiques, il semblerait que j’allais être servi ! Et même s’il ne le voulait pas, je ferais tout ce qui était en mon pouvoir pour le combattre et l’écraser. Ou peut-être me faire écraser…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



▌Messages : 56
▌Jewels : 37313
▌Date de naissance : 26/08/1995
▌Date d'inscription : 06/01/2012
▌Age : 23

MessageSujet: Re: Le renard et l'étoile..(PV Shu Kiyosuke)   Lun 5 Mar - 18:16

Shindo avait ressenti une quelconque présence magique dernièrement mais il ne s’en était pas inquiété. Ce devait être un mage qui se pratiquait ou qui passait tout simplement. À la quantité de mages qui vivait dans ce monde, se demander qui avait provoqué cette dégénérance magique était simplement encensé et stupide. Tant que la personne ne venait pas le déranger, ça ne lui dérangeait pas. Peut-être était-ce un des hommes de ce groupe qui utilisait sa magie pour une quelconque raison.

Pendant quelques secondes, Shindo se dit que peut-être ils tentaient de le retracer. Si c’était le cas, il devait partir rapidement pour trouver un lieu plus discret où personne ne viendrait le chercher. Surtout que ses vêtements étaient apparents à cause de la lune. Il n’y avait que son pantalon foncé qui lui permettait d’être furtif. Malheureusement, au moment où il comptait s’exécuter en partant à la recherche d’une cachette, il ressentit une aura magique toute proche de lui. Cette aura n’était nullement cachée et il pouvait ressentir une présence magique chez la personne toute proche. Celle-ci était de dos donc il n’avait aucun contact visuel sur la personne.

Avant même de la regarder, il fit rapidement une analyse mentale de la personne qui se trouvait derrière lui en prenant en considération les paroles qu’il venait de dire. La première chose à laquelle Shindo pensa fut la réserve magique de la personne qui lui parlait. Shin ne pouvait pas mesurer sa quantité magique ni sa puissance mais il savait que celui-ci devait posséder une quantité considérable de magie. Le jeune mage de Silver Dragon pensait cela vu la manière dont celui-ci s’était adressé à lui. Soit il n’était qu’un vantard sur de lui alors qu’il était faible. Soit il était quelqu’un de fort qui voulait s’imposer. Quoi qu’il en soit, Shin n’allait pas se laisser avoir par ce crétin. Oui, il pensait profondément que l’homme derrière lui était un crétin à cause de la phrase qu’il avait prononcée. Avant de hurler sur quelqu’un en lui disant de se retourner quand on lui parle, il aurait fallu qu’il dise quelque chose et ce n’était pas le cas. Le mage aux cheveux bleus comme la poudre pencha donc plus sa supposition du côté de : Mage vantard qui est faible et stupide. Toutefois, il ne pouvait pas s’arrêter en pensant cela. Il y avait des gens stupides qui étaient forts. Le monde était étrangement ainsi.

En temps normal , Shin se serait retourné pour faire face à la personne derrière lui mais il n’en avait point envie. La voix masculine et la manière dont celui-ci lui avait parlé ne le poussaient pas à vouloir en savoir davantage. Malgré cela, Shindo décida de lui répondre par pure politesse. Le tout fut dit de manières polies, mais d’un ton désintéressé.

-Avant de dire cela, il aurait fallu que tu me dises une phrase avant. C’est carrément stupide ce que tu viens de dire. De plus , il n’y avait qu’une demi-seconde de différence entre ton début de phrase et la partie où tu as indirectement tenté de me faire la morale .

Le jeune homme venait de dire ça d’un ton neutre. Son visage n’affichait aucune expression distincte, il ne voulait surtout pas d’embrouille pour le moment. Se faire poursuivre par des Amazoniens n’avait pas vraiment augmenté sa patience. À vrai dire, elle avait diminué, mais il gardait toutefois sa quantité élevée de sang-froid. Après tout, pourquoi se frustrer à chaque idiotie qu’un inconnu pouvait dire. Si ça se trouvait, c’était peut-être un homme ivre qui cherchait tout simplement quelqu’un à provoquer. Shin ne pouvait en être certain vu que la voix ne semblait ni trop vieille ni trop jeune.

Le mage étoilé ne voulait pas jeter un coup d’œil sur la personne qui s’était approché depuis les quelques secondes qui s’étaient écoulées, mais il n’allait pas avoir de choix. Une des premières choses qu’il avait apprise auprès de son maître était qu’il fallait toujours garder un contact visuel avec un possible opposant. Dès qu’on le perdait de vue, on lui donnait l’avantage. Pour ce faire, Shin décala sa position de quelques degrés se retrouvant maintenant en diagonale comparée à son ancienne position. Il bougea légèrement la tête et força ses yeux à regarder dans un angle presque mort. D’ici, il pouvait légèrement voir la personne qui s’adressait à lui.

C’était un jeune homme blond qui semblait être un peu plus âgé que Shin. D’un an mais pas plus. Il semblait s’être fait griffer par un chat car des deux côtés on pouvait voir trois marques respectives sur son visage. Ses marques semblaient être présentes depuis un assez long moment ce qui éliminait les probabilités qu’elles soient récentes. Malgré ça , Shindo eut une légère idée . Histoire de savoir quel genre de personne s’adressait à lui et ce qu’il voulait, il allait passer par un léger test.

-Alors que me veux-tu? Cherches-tu à défouler ta colère sur quelqu’un car un renard ou un chat sauvage t’a griffé dans cette forêt. Peut-être t’a –il donné la rage? Tu devrais aller dans le village non loin, ils trouveront peut-être un remède pour calmer tes ardeurs jeune homme.

Shin gardait son air neutre . Ses paroles étaient provocatrices mais le ton qu’il adoptait était totalement neutre. Sa méfiance était élevée puisqu’il risquait de se faire attaquer par le blondinet derrière lui mais il était prêt. Le jeune homme avait les mains dans les poches mais sa main droite était prête à sortir pour sortir son nouveau katana à tout moment. Shin avait longuement cherché une occasion d’utiliser son katana dans de réelles circonstances mais il préférait éviter un combat inutile. Après tout, il n’avait rien fait et si ça se trouvait, il était surement un mage blanc ayant la mèche courte.

Ça serait certainement dommage mais au moins il ne perdrait pas son temps à affronter la victime d’une attaque animale.

-Au fait, juste au cas où tu ne le saurais pas, il faut faire preuve de diplomatie envers eux au risque de te faire pourchasser. Je dis ça pour toi car ils sont rapides… simple conseil .

Puis sans même attendre de réponses, Shin fit quelques pas vers l’avant comme s’il était désintéressé par ce qui allait sortir de la bouche du blondinet. Ce n’était pas faux mais bon…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



▌Messages : 21
▌Jewels : 34006
▌Date de naissance : 17/09/1993
▌Date d'inscription : 26/02/2012
▌Age : 25

MessageSujet: Re: Le renard et l'étoile..(PV Shu Kiyosuke)   Sam 17 Mar - 20:47

Il avait réellement le dont pour m’énerver… Déjà il restait de dos à moi et ne daignait même pas me jeter un regard, mais en prime il semblait vouloir se payer ma tête ! Certes, je n’avais rien dit avant de lui faire la morale en disant « qu’il devait se retourner quand on lui parlait », mais qu’il le dise d’une manière moins… Dégueulasse ! J’avais l’air de quoi moi ? Et c’était à son tour de me faire la morale ! Non mais ça va aller oui ? Il va voir de quel bois je me chauffe cette enflure !

Et en prime il continuait de me tourner le dos, à croire que la politesse n’était réellement pas son fort, bon d’accord je n’étais pas non plus un exemple à suivre, mais il représentait exactement l’imbécile prétentieux par excellence. Et si je lui bottais les fesses pour lui faire comprendre qu’il n’était pas si « doué » que ce qu’il ne pensait l’être ? Ca pourrait être marrant ! Et bizarrement, je ne savais pas pourquoi, mais mon flair me disait que c’était de sa faute si j’avais eu des ennuis avec les habitants des environs… Oui, j’avais de quoi le retenir ici.

Je n’arrêtais pas de me répéter à moi-même – dans ma tête – que je devais me calmer… Mais quand je repensais aux mots qu’il avait prononcés, cela se transformait plus en un « bute-le » qu’on aurait enregistré sur un disque rayé qui repasserait sans arrêt la même chose… J’en avais terriblement envie, cela me « chatouillais » les poings si je puis dire. En fait ce n’était plus une simple envie, c’était plus un objectif que je m’étais fixé, lui faire mordre la poussière et le piétiner une fois qu’il se retrouverait au sol. Mais comment ? Je devais trouver une façon d’y parvenir…

Je soufflai lentement, alors que je fermai ensuite les yeux pour me frotter la nuque, je me contentai de ne point répondre aux quelques mots qu’il lui avait adressé. Je n’avais pas envie de passer pour plus débile que ce que je ne l’avais fait avant. Quoi qu’il en soit, je pouvais m’estimer heureux qu’il n’ait pas remuer le couteau plus longtemps dans la plaie. Oui, je l’avais sentit passer, je voulais me rendre intéressant mais au final je m’étais totalement rendu stupide. Mais bon, pour l’instant je devais me contenter de trouver qui il était et surtout s’il était de mon « ressort »…

S’il était trop fort, je risquerai sans doute d’avoir quelques problèmes, mais bon, ce n’était pas si grave que ça en soit. J’avais l’habitude de me prendre des déroutés inoubliables à l’époque où j’étais sous l’aile de l’ermite pas net. Rien que lorsque j’y repensais, je pouvais encore ressentir certaines douleurs sur le crâne. Par exemple lorsqu’il me demandait de me concentrer et que je m’amusais à penser aux futurs stupidités que je pourrai faire. C’était amusant mine de rien, mais surtout douloureux, les conséquences je veux dire. Il n’était pas toujours gentil le vieux ! Mais il était fort, c’était le principal, et comme un membre de ma famille…

Au final, l’idiot qui se trouvait en face de moi avait décidé de se retourner même si ce n’était que légèrement. Il était dans le sens de la diagonale en fait et ne jetait qu’un simple coup de regard vers moi, pour m’examiner, et finalement lâcher cette phrase totalement insultante à mon égard… Comment ça « griffé par un renard ou un chat » ?! Mais qu’est-ce qu’il me voulait ce crétin ? Et puis pourquoi il disait que j’avais peut-être la rage maintenant ?! Mais il voulait vraiment que je le massacre celui-là ?! Plus il en disait et plus j’avais envie de lui faire ravaler sa fierté !


« ME CALMER ?! On me balance une pierre dans la tronche et après je me retrouve nez à nez avec des amazoniens en furies sans que je sache ce que j’ai fait à la base ! Et la seule personne qui pourrait avoir balancé cette pierre pour l’instant c’est toi ! »

Et en effet, il n’y avait pas de doute à avoir, cela ne pouvait être que lui qui avait sans doute essayé d’échapper à ses ennemis pour ne pas finir avec une lance bizarre planté dans le torse ou on ne sait trop quoi. C’était des armes dangereuses et qui sentaient le poison à plus de 500 kilomètres à la ronde, c’était tout ce que j’avais pu constater. Et j’étais fort heureux de ne pas avoir été touché par ces saletés ! Qui sait ce qui aurait pu m’arriver si cela avait été malheureusement le cas… Mais passons, j’avais d’autres idées en tête.

Tout d’abord, cet idiot prétentieux qui se trouvait face à moi, il fallait que je trouve un moyen de lui clouer son bec une bonne fois pour toute, histoire qu’il comprenne qu’il n’était pas en position de force en ces lieux… Et puis même en me concentrant, je ne ressentais pas une si grande quantité de magie en lui… Peut-être était-il capable de la dissimuler ? Mais pour l’instant, il ne me donnait pas l’impression d’être quelqu’un de puissant. Ce n’était qu’une idée que je me faisais de lui pour l’instant tout du moins… Peut-être qu’avec une première offensive j’en aurais le cœur net !

Mais alors que je me préparais, j’entendis les quelques mots qu’il m’avait lancé par rapport aux habitants de ces lieux… Visiblement il avait déjà eu un contact direct avec ces personnes… Visiblement, il avait déjà été poursuivit par eux et qui dit poursuivit dit problèmes… Qui dit problèmes dit… BORDEL ! Alors c’était lui qui avait balancé cette pierre vers moi ?! Il méritait bien plus qu’une correction cette fois-ci, il allait tout simplement se faire atomiser par moi, Shu-sama ! Ce petit gamin allait en voir de toutes les couleurs ! C’était le moins que l’on puisse dire !


« Alors c’était vraiment toi ?! JE VAIS TE BOTTER LE CUL !!! »

Sans plus attendre, je commençai à augmenter ma propre puissance magique en libérant donc ma magie petit à petit. Je me préparais à combattre, car je n’allais certainement pas le laisser s’en aller ainsi, alors qu’il venait tout juste de se payer ma tête. Je fonçai donc vers lui et d’un saut assez rapide, profitant du fait qu’il me tournait le dos, j’envoyai mon pied en direction du côté gauche de son crâne, ayant pour espoir de le faire tomber au sol, ou même de le pousser dans ses limites pour le faire enrager comme jamais. Je voulais moi aussi voir comment pouvait être cet imbécile une fois énervé…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le renard et l'étoile..(PV Shu Kiyosuke)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le renard et l'étoile..(PV Shu Kiyosuke)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite nouvelle du Renard
» Du nouveau sur la toile--L'autreTV.com
» Yosei, l'étoile du matin
» Une Etoile s'éteint, une autre renait... [Mort d'Etoile de Satin, Ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Boule de poil sur la toile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail : The Dark Chess :: La foret oublié-