Bonjour à toutes et à tous, Je vous rappelle qu'il est inutile de me contacter
par MP sur ce forum pour toutes questions en rapport avec celui-ci puisque ce dernier est fermé de façon
définitive. Néanmoins, nous vous invitons à nous rejoindre sur Fairy Tail Rebellion qui est ouvert
depuis 1 an et demi maintenant.

http://www.fairytail-rebellion.com/forum
http://www.fairytail-rebellion.com/forum
http://www.fairytail-rebellion.com/forum


Bonne continuation à tous et merci encore d'avoir partagé cette aventure avec nous.
Ryuu .

Partagez | 
 

Lorsqu'un démon vous sort de l'enfer...paradoxe ? [PV Izaya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Administrateur démoniaque♣ Mage de rang A ♣
avatar

Administrateur démoniaque
♣ Mage de rang A ♣

▌Messages : 248
▌Jewels : 56968
▌Date de naissance : 01/12/1990
▌Date d'inscription : 16/12/2011
▌Age : 27

MessageSujet: Lorsqu'un démon vous sort de l'enfer...paradoxe ? [PV Izaya]   Lun 20 Fév - 11:46

Come with me and kiss your darkness ♪

Le soleil semblait bien vite quitter le ciel de la capitale d'Arcadya, créant rapidement une nuit plus noire que jamais, étoiles et lune n'étant pas au rendez vous, un voile surnaturel prenait peu à peu place dans la majestueuse cité du savoir. Aucune lumière hormis celles fournies par la ville justement, c'était le moment rêvé pour les assassins, voleurs, rôdeurs, voyeurs ou encore violeurs suivant quoi. Mais pourtant, cette nuit là, aucun d'eux n'osa sortir ne serait ce que pour jeter un coup d'oeil dans les sombres ruelles parsemant la ville, bien que prédateurs, ce genre de personnes sentaient également lorsque le danger était à portée...et cette fois ci, un prédateur encore plus effrayant qu'à l'habitude allait faire son entrée dans Acarya. N'allant pas par quatre chemins et ne connaissant absolument pas le meilleur moyen pour y accéder, une ombre plaqua un des gardes de la milice du conseil contre un mur sans la moindre hésitation, les retardataires étaient en tout temps une véritable mine d'informations pour les visiteurs nocturne de cette envergure.

Main aussi noire que la nuit elle même, le garde savourait sa moindre respiration, imaginant déjà que son heure était venue, quelle était cette chose ? Jamais il n'avait vu un membre pareil...Encore si c'était un bras juste noir ça pouvait aller, mais les cristaux incrustés dans la main débordant d'énergie sombre, ajoutés aux griffes faisant office d'ongles de son agresseur, cela n'avait pas de quoi rassurer le milicien sur sa durée de vie, la retraite semblait être une solution écartée d'office...vivre plus de cinq minutes était un plan beaucoup plus réalisable, bien que difficile vu l'étreinte qu'excerçait cette mystérieuse ombre. Mouvement dans l'ombre accompagné d'un léger bruit fortement reconnaissable, un tradtionnel "chut", le mouvemant devant être un doigt se dirigeant vers les lèvres de ce monstre sorti tout droit des enfers...cela dit dans la théorie on en est pas loin...en clair silence, pas la peine de tenter quoi que ce soit et encore moin de se faire prier quand votre vie dépend des griffes d'une personne invisible...

Le manoir Hyouketsu, une autre réponse que celle que j'attends, un sursaut, un signe, une hésitation et je me régalerais de ton fluide vital, compris ? Fermes là pendant encore cinq secondes si tu acceptes de coopérer.

La proie déglutissait, parfait, elle avait compris le message de l'ombre à merveille, indiquant rapidement comment aller dans la direction du manoir ducal à cet être mystérieux, le garde reçut comme récompense un violent coup de genoux en plein estomac, l'étranglement se stoppa, mais ce fut pour mieux le laisser tomber par terre à genoux, afin de lui placer un coup suffisament violent sur la nuquer pour le neutraliser, mais pas pour le tuer. Le tirant dans l'ombre, l'étrange personnage l'attacha avec soiin et le baillona, il serait découvert dés l'aube et ce n'était de toute manière par l'indication du bras noir avec des griffes qui allait vraiment lui apporter des ennuis. Avançant d'un pas léger et prudent dans l'ombre, passant d'une zone ténébreuse à une autre, le jeune homme, si on peut dire ainsi, arriva lentement au manoir ducal de la famille Hyouketsu. Cette famille dirigeait toute la noblesse d'Arcadya et était assez connue pour ses méthodes peu directes, manipulations, empoisonnements, accidents, etc...Mais ce n'était pas pour l'argent ou la vengeance que Muzai Ryuuketsu, maître de la guilde Black Panther était venu en ces lieux. Une personne l'intéressait, non pas la duchesse, pas le jeune duc, qui était aussi dans la guilde rivale à la sienne, rivale ne voulant pas dire ennemie, Silver Dragon...Non il venait trouver une employée de cette demeure, Izaya Kenshi, le roi panthère savait parfaitement qu'elle ne le suivrait pas sauf si il la mettait face au danger, mais selon ses informations, son "estimée" patronne allait en finir avec elle dés ce soir, ce serait le meilleur moment pour agir.

Escaladant la façade du bâtiment, le jeune homme fut rassuré de voir les épais buissons un peu plus bas, cela voulait dire qu'en cas de problème, il pouvait revenir par le même accès et sauter, vu qu'il comptait bien entrer en douce par la fenêtre. Coup de dague pour briser la poignée et le verrou intérieur, Muzai avait presque réussi son affaire, mais un plan ne se déroule jamais comme prévu et il fallait des fois mieux improviser. En effet, la jeune femme qu'il essayait de sauver était dans une facheuse posture, aurait il prit du retard sur les rumeurs qu'il avait entendu au sujet des projets de la duchesse pour Izaya ? Ou alors était elle passée plus rapidement à l'action que prévue ? Peu importe, il ne pouvait pas laisser cette histoire ce finir ainsi. Coup de griffe au niveau du sommet de son oeil gauche, le mage noir s'entailla déliberement le front pour laisser apparaitre le symbole en forme d'étoile, signe évident de son pouvoir. Ouvrant grand ses yeux rouges, il fit s'écrouler provisoirement les assaillants de la jeune femme, comme si une force invisible les avaient écrasés, c'était presque ça vu qu'il s'agissait de pression mentale. Tendant sa seule main humaine à la jeune femme, le roi panthère sourit d'un air amusé et murmura...

Une issue de secours Izaya ? On parlera plus tard, sauf si vous désirez rester encore dans ce manoir alors que votre maitresse veut vous tuer et vous ment depuis le début.




~ Co Fondateur ~ Maître du Jeu ~ Grand Manitou des fiches techniques ~ Roi des PNJs et de la modestie ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♦ Mage de Rang D ♦
avatar

♦ Mage de Rang D ♦

▌Messages : 127
▌Jewels : 39635
▌Date de naissance : 05/02/1994
▌Date d'inscription : 29/12/2011
▌Age : 24

MessageSujet: Re: Lorsqu'un démon vous sort de l'enfer...paradoxe ? [PV Izaya]   Lun 20 Fév - 23:21

RP PAS ENCORE RELU ET CORRIGER : TROP CREUVER DODOOO T_T


Lorsqu'un démon vous sort de l'enfer...paradoxe ?

La découverte d'un démon innocent


Tic tac tic tac tic tac… C’est le son que j’entends depuis bien une heure maintenant… Son produit par l’horloge qui est installer dans le grand couloir , à l’étage des chambres. Il suffit qu’on passe dans le couloir pour entendre, tic tac, tic tac…Comme ci c’était fait exprès, pour qu’on se rappelle sans cesse que le temps défile, constamment. Et nous savons tous que mon heure est compter, chacune de mes respirations, chaque fois que je cligne des yeux, que je parles, mange, bois, ris ou encore pleure, le temps passe et le sablier que de ma vie se met à couler plus vite… Qu’importe, on y passe tous un jour, mais l’idée de démolir cette horloge, qui est en plus de ça, moche, m'est plusieurs fois passer par la tête. Mais hors de question quand je sais que je suis ici, parce que la grande madame de ces lieux détient la réponse à ma question, qu’elle ne me donnera que lorsqu’elle estimera que j’ai assez travailler pour son compte.

Sortant d’un pas lasse d’une des chambres après l’avoir nettoyer, changer les draps et aérer, je me faufile dans celle de la reine des lieux, l’allume quelques bougies par ci par là. Oui, elle est très difficile et ne supporte pas que ça pièce soit éclairer grâce à se qu’on appelé la magie ou encore l’électricité…Elle préfère les bougies, c’est selon elle moins néfaste pour la santé et les rides se développes moins…Et mon cul c’est du poulet ? Oh tu veux goutter ? Soit mignon, va te faire voir.

Une fois les bougies allumés, ce qui me prend bien 5 minutes, je retire les draps du lit, que je jettes dans un coin de la pièce en boule. J’aurais pu allumé les bougies grâce à ma magie dragonienne, mais je dois avouer que je suis loin d’être assez expérimenter pour allumer toutes les bougies en une fois, sans les faire fondre…Sans doute un manque de concentration de ma part, ou de confiance en moi, pas faute d’avoir déjà essayer une fois…Mais ça m’a valu une nuit au cachot avec les détraquer de la ville d’à coté, je m’abstiens donc.

J’attrapes les draps propre et j’habille le lit avec, sans vraiment m’appliquer, après tout, ce n’est que le lit de sa majesté…Imaginez que je le dis avec une touche, une GROSSE touche d’ironie… Introduisant un bonbon entre mes lèvres, je chantonne en ressentant le tablier autour de ma taille, sentant le tatouage dans mon dos me bruler légèrement. Désagréable oui, mais à force on se fait à la douleur. Je changes les tête d’oreiller et je jette des pétales de roses sur le drap que j’ai replier entre deux…Oui madame est délicate, après son bain arrosé d’un verre de vin, ou de trois, elle adore se prélasser sur le lit décorer de rose, sans oublier la bouteille de champagne pour richou qui est toujours servit sur sa table de nuit avant qu’elle n’entre dans sa chambre…

Je ramasse les draps salle et les poses dans un panier qui sert a transportait le linge salle récolter dans les chambres, ensuite je dois les déposé à la laverie de la bâtisse. Je lève le panier en question et un bruit désagréable de casse vient résonnait dans la chambre, la maitresse des lieux se tenait, la , sur le pas de la porte. Elle venait de lâcher son verre de vin qui vint s’éclater sur le sol. Arquant un sourcil, je pose la panière et je me précipite à ses pieds pour ramasser les bouts de verres les uns après les autres, mais visiblement, madame en a décider autrement…Elle pose son pied sur une de mes mains qui tenait déjà des morceaux de verre et l’écrase sur le sol…Je me contente de serrer les dents. Aussi fort qu’il m’en ai possible, mes gencives doivent probablement être devenu blanche, mais je m’interdis de gémir de douleur aux pieds de cette femme, il m’est déjà difficile de devoir me mettre à genoux devant cette chienne - pardonner ma vulgarité, veuillez mettre une main devant les yeux des enfants qui lise mon récit. - Je sens les bouts de verre se briser davantage au creux de ma main et s’enfoncer dans la chaire de ma paume…Comme ci je n’avais pas assez de cicatrice, créer à cause de ses maudits caprices d’adolescent mal baiser… - ou sucer… - . Je fais glisser entre mes dents le bonbon que j’avais mis tantôt dans ma bouche et je le croque. Ça provoque davantage madame, je vous l’accorde, mais au moins, si je dois mourir, ça ne sera pas en lui baisant les pieds mais en lui mordant plutôt… j’approche mes lèvres de sa jambe nu sous sa jupe et j’y enfonce violemment mes dents, mes yeux virant aux rouges brusquement…Tient…Adieu Izaya…Bonjour Kenshi…Je glisse doucement ma main qui n’est pas blesser sous ma jupe et j’en sors une lame, un simple petite couteau que j’enfonce dans la cuisse de la vieille truie… D’accord, elle connait le secret qui annulera la propagation de se fichu tatouage, mais cela ne lui donne pas le droit de me maltraitée et de m’utiliser..S’en ai trop, je préfère mourir plutôt que de continuer à vivre ainsi… Je me lève une fois qu’elle décide de retirer son pied de ma main, main que je garde d’ailleurs plier, je n’ose pas la déplier de peur d’avoir davantage mal, mais le sang ne se prive pas de couler sur le sol, peut-être que des veines ont étaient toucher…Qui sait, mais ça ne me fera pas mourir.

Je regarde la vieille longuement alors que ses acolytes alcooliques déboules derrière elle dès qu’elle en donne l’ordre…Les sourcils fronçaient, je m’approche de la fenêtre à reculons… Ce que je n’avais pas calculer était que la fenêtre était plus loin sur la gauche, résultat, mes fesses embrasse le mur.

«  Et si je dis que je démissionne, tu vas te pendre et me foutre la paix ? » Je dis avec un grand sourire qui ne cache pas mon amusement et le plaisir que je prend à lui poser cette question des plus provocatrices. Bon, d’accord, la claque qu’elle vient de me mettre et qui fait que je me retrouve presque vautrer par terre n’a pas super agréable, surtout que sur le coup j’ai lamentablement lâcher mon couteau, mais le jour où vous ne dormirez qu’une quinzaines d’heures par semaines et que vous faites 6 repas composés de pain sec , de sucre en morceau et d’eau sur sept jour, vous me ferez signe et me direz si vous avez encore de la force dans vos bras, voir dans votre corps tout cours. Plus d’un aurait déjà céder, mais il faut croire que mon désir de vivre bas des record.

Une nouvelle fois, un bruit de verre qui se brise se fit entendre. Je lève les yeux vers la vieille, mais ce n’est visiblement pas sa faute cette fois ci… Je tourne la tête vers la fenêtre et je vois un homme, qui n’est totalement inconnu entré dans la pièce…C’est qui lui ? Un larbin envoyer par la duchesse ? Son sexe friend qui devait se déguiser en bad boy pour réaliser ses fantasmes de vielle insatisfaite ? Ou alors c’est ma commande de bonbon et de jumelle qui vient d’arriver ?!

Je regarde le nouveau arrivé se foutre un coup de griffe au niveau de l’œil…Me dite pas que cette vieille fantasme sur les yeux qui pendouille, retenez moi ou je gerbes…Je crois que je vais les laisser entre eux faire mumuz ( clin d’œil ) et … aller chevaucher mon fidèle destrier le mulet volant imaginaire… Je fais un pas dans le sens opposer au nouveau venu , mais je ne pu aller plus loin étant donnait que l’atmosphère de la pièce, voir la pression se met à changer d’un coup… Les pots de colles de la vieille s’écroulant sur le sol …HEY c’est pas juste, moi aussi je veux cette capacité, comme ça je pourrais dominer le monde et devenir reine des gaufres… Bon…Un peu plus de sérieux…Kenshi a disparu…Elle est où elle… Hallow…Kenshi ? Ici la lune, la terre tu me reçois ? Dis blanc blanc blanc blanc blanc blanc blanc..[…]blancblancblanc…QUE BOIS LA VACHE? Bah du lait, bien évidement… Ok tu sors ma vieille. Quoi que je devrais sortir à sa place puisque j’ai répondu à sa place… Bon ok, j’arrête. On est tous d’accord, dans ce genre de moment critique et incompréhensible, on ne pense pas à des vaches et encore moins à du lait et des bonbons sucrés tout en essayant de parler à sa double personnalité qui vient et qui part quand sa lui chante, enfin, elle part surtout quand elle m’a bien mise dans la merde. Comme là quoi…

Je tourne la tête vers le nouveau arrivé dont j’ignore tout et je penche la tête sur le coté en voyant ses yeux rouges. Sexy. C’est un voleur, un plagieur ! Moi aussi j’ai des yeux rouges par moment, c’est pas juste. Il me tend ensuite une de ses mains, avant d’affiché un sourire qui exprimer de l’amusement et il murmura…

«Une issue de secours Izaya ? On parlera plus tard, sauf si vous désirez rester encore dans ce manoir alors que votre maitresse veut vous tuer et vous ment depuis le début. » J’arque un sourcil et sans réellement réfléchir, je me jette sur lui, le poussant vers la fenêtre avant qu’on ne tombe tout deux par celle-ci…Une chance que des buissons étaient là pour amortir la chute et encore, je ne me suis pas déranger pour utiliser le corps de l’inconnu pour amortir ma chute…Résultat je m’en sors avec aucune égratignures, si ce n’est, ma main qui pisse le sang… je me lève et je saute du buisson, tirant le jeune homme avec moi pour qu’il se lève.

«  Hep, debout papy, sinon jte castre. Je tiens pas a finir mes jours ici après une chute aussi classe que celle-ci…Elle aurait été encore plus classe si j’avais eu une sucette dans la bouche, mais bon…On peut pas avoir un matelas humain pour atterrir et la sucrerie… T’es qui ? Tu veux quoi ? Un bonbon ? C’est con m’en reste plus, mais j’ai des dents qui font mal si tu veux. A moins que tu sois réellement le sexe friend de cette folle… Là je préfère que tu me tue plutôt que de devoir vivre le reste de ma vie à imaginer des scènes tordu entre elle et toi…burk…Un bonbon vite… Non je déconne…On va où ? Puis t’es qui ? » Dis-je avec plus de sérieux. «  Puis, d’où tu sors ? Et il est où ton fidèle destrier le Muller imaginaire ? » Après avoir écouter toutes les conneries que je viens de sortir, s’il m’écoute encore, je veux bien l’appeler maitre. « Puis comment vous connaissez mon prénom ? » Je dis avec d’un coup, carrément plus de sérieux, le sourire naïve et enfantin qui décorer mes lèvres, s’évaporant dans l’air et mes yeux bleus le regardant avec sérieux.




Codage by Ryuu Rose Callyum. Don't Touch !



I am Reshiram ♥️

Le feu fait partie de moi et moi de lui, alors Invité,
veux-tu que je te fasse gouté aux larmes brulantes de mes flammes ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Administrateur démoniaque♣ Mage de rang A ♣
avatar

Administrateur démoniaque
♣ Mage de rang A ♣

▌Messages : 248
▌Jewels : 56968
▌Date de naissance : 01/12/1990
▌Date d'inscription : 16/12/2011
▌Age : 27

MessageSujet: Re: Lorsqu'un démon vous sort de l'enfer...paradoxe ? [PV Izaya]   Mer 22 Fév - 22:22

Il y a certains hommes qui espèrent que de belles femmes tombent du ciel, et donc sur eux, si seulement ils savaient à quel point cela peut faire mal, ils ne diraient pas ça ces abrutis ! Muzai attendait bien entendu une réaction positive de la part de la jeune femme, mais pas qu'elle lui saute dessus et qu'il finisse dans les buissons, mine de rien faire une telle chute et servir de coussin à celle que l'on vient délivrer, même si c'est très chevaleresque, ce n'est pas vraiment des plus délicat...Bien entendu, vous qui êtes si naifs, vous imaginiez que la belle allait vous remercier, vous embrasser...et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfant, mais bon sang, vous sortez d'où sérieux ?! Non le jeune homme se fit immédiatement tirer par la jeune femme pour qu'il se relève, pas besoin de dire merci, la proposition de castrage tout en finesse avait de quoi en calmer plus d'un, bien que Muzai ne put qu'afficher un sourire en se retenant de rire, a vrai dire il essayait surtout de retenir le sang qui remontait jusqu'à ses lèvres, pas que la chute soit particulièrement violente, bien que vous me direz...une jeune femme qui vous fait faire une chute en venant sur vous à pieds joints, c'est pas ce qu'il y a de meilleur pour être en parfaite santé. Mais malheureusement pour le roi panthère, il avait un sacré problème qui se nommait être le contrecoup de son pouvoir destructeur, certains possédaient des puissances phénoménales sans trop subir d'effets négatifs...et bien ils étaient chanceux, la moindre utilisation, le moindre minuscule pourcentage de pouvoir qu'utilisait le jeune homme, lui faisait cracher du sang automatiquement et généralement le faisait tourner de l'oeil, mais bien qu'il partait peu à peu en transe, ce n'était pas car il risquait de s'évanouir. Son sourire devint soudainement carnassier, dévoilant une série de crocs n'ayant vraiment rien d'humain et ses yeux prirent une forme reptilienne, avec un rouge beaucoup plus profond, a y regarder de plus prêt, on aurait songé qu'ils étaient faits de sang. Glissant sa main dans la petite sacoche accrochée à sa taille, il tira une boite particulièrement grande et qui n'avait pas la moindre bosse. Vous vous demandez sans doute comment une sacoche faisant la taille de deux poings moyens peut contenir une boite faisant quatre fois sa taille n'est ce pas ? Et bien c'est ce que l'on nomme les petits avantages d'être dans une famille ducale, certains cadeaux surprenants peuvent être très utiles par la suite. Donnant la boite à Izaya, Muzai mit sa main brusquement en arrière et en prononçant simplement le mot "activation", tout son bras changea brutalement. Ce dernier devint simplement noir, avec des griffes en guise d'ongles, mesurant 5-6 centimètres de plus que des ongles normaux, en plus du fait d'être aussi aiguisés qu'une lame. Ce fut donc surprise que le premier garde se rapprochant d'eux, sans doute le plus rapide, eut la gorge tranchée, d'un simple mouvement latéral de la main démoniaque du mage noir. Alors que le sang éclaboussait joyeusement Muzai, ce dernier lâcha totalement son aura dans un soupire de soulagement, il avait besoin de liberté, contrôler sa puissance lui demandait beaucoup trop de volonté et d'énergie, non il pouvait enfin être lui même dans un combat et sans savoir pourquoi...il sentait qu'Izaya serait bien l'une des rares qui ne subirait pas les effets de son aura, comme si au contraire, elle serait comme ennivrée par cette puissance...pourtant à vu de nez elle n'avait rien de démoniaque, étrange.

Les gardes arrivaient de tous les coins, tombant sur le sol sous la puissance corrompue de l'aura du démon, ils étaient si faibles, c'était limite frustrant de voir à quel point la race humaine pouvait engendrer des larves....Hum étrange, bien la première fois qu'il pensait ainsi, sa nature démoniaque se réveillant de plus en plus, voila qui était inquiétant, mais pour le moment, le roi panthère était déjà ailleurs, léchant le bout de ses griffes, les passant délicatement sur sa langue, le démon récoltat ce fameux nectar qu'il avait arraché au cou de cet imbécile, le moment était venu de s'amuser, dans un véritable bain de sang. Sautant sur les corps tremblant sur le sol, pour ceux qui n'avaient pas simplement brulés sous cette corruption, montrant clairement qu'ils n'avaient pas le moindre pouvoir si l'effet était aussi violent, Muzai déchiqueta, arracha, explosa, brisa, tout ce qui lui passait sous la main. C'était si jouissif, sentir ce corps chaud se glacer peu à peu, se faire totalement recouvrir de sang en sentant la peur de ces proies si pitoyables...comment Izaya avait elle pu survivre dans un tel enfer de minables ? C'était limite un exploit, voir un miracle, mais pas la peine de lui poser la question, après tout elle était trop occupée par la boite rempli de bonbons que le jeune homme lui avait donné. Ce diable de duc, comment avait il su ce que son fils adoptif comptait faire ? Enfin venir de la part d'un démon, se faire qualifier de diable était assez risible, mais ce type n'en ratait vraiment pas une ! Alors que Muzai préparait tranquillement sa mission, enfin il allait surtout partir, son père adoptif, alias Shitennô De Bachia, duc de Mulfass, avait fait son célèbre tour auquel personne sur ce monde de barges n'arrive à s'habituer, sortir d'un placard, bien qu'il le fasse aussi en sortant de sous un lit ou une table, ce mec était vraiment spécial. Il avait simplement remis une boite de bonbons soigneusement séléctionnés pour être le meilleur assortiment d'Acarya et le tout dans une boite incassable qu'il avait lui même renforcé par magie, au cas où il tomberait d'une fenêtre par exemple...Sur le moment, le jeune homme n'avait vraiment rien compris au ses des paroles de son père...enfin comme d'habitude quoi...mais visiblement ce vieux fourbe avait compris dés le départ ce qui se passerait, faudrait quand même qu'il lui dévoile son secret un de ces quatre. Mais passons, Muzai envoya rapidement et sans se gêner de rire pour l'occasion en voyant la scène, une dague sur un autre homme de la duchesse, voulant attaquer la jeune femme, qui était bien entendu partie dans la dimension saveurs sucrées de luxe ! Ce n'était pas pour tout de suite qu'elle combattrait à son humble avis. Mais peu importe, vu les moins que rien que...oh bon sang voila les vétérans de la garde ducale...mais sans leur capitaine, et bien son message était donc bien parvenu au jeune duc Hyouketsu, il n'y avait qu'à lui que le capitaine obéissait et donc si il était absent, le second de Silver Dragon serait complice indirectement de ce massacre, amusant...Visiblement sa chère et tendre amante et amour, bien qu'elle n'arrivait pas encore à l'avouer ou s'y faire ou meme savoir si elle l'aimait ou non, avait aussi quelques cas bien sombres dans sa guilde pourtant considérée comme la lumière dans ce monde de ténèbres. Cela n'avait pas été évident, mais il avait réussi à le convaincre, pourtant il n'avait fait qu'indiquer qu'il voulait sauver quelqu'un des griffes de sa mère, mais visiblement, le jeune Hyouketsu devait bien la connaître et vraiment y être attaché, c'était quelque chose qu'il valait mieux garder en tête, au cas où. Bon...si on passait aux choses sérieuses ?

Sourire malsain sur le bout des lèvres, le maitre de la guilde Black Panthers n'allait pas attendre patiemment que la jeune femme finisse tranquillement ses bonbons, habituellement il était du genre discret, mais il n'avait pas de Koji dans les pattes et encore moins de jeunes membres avec lui. De toute manière personne n'était innocent ici, la plupart des vétérans étaient tous des anciens habitués des prisons, qui au lieu de moisir tranquillement dans leur cellule, avaient la possibilité de travailler pour ce boudin leur servant de maitresse, alias la duchesse Hyouketsu, nous les boudins on les bouffe...mais avant il fallait lui faire la peau a cette mégère ! L'innocence, comment se donner des grands airs, c'était pitoyable, risible même ! Il était grand temps de calmer les ardeurs de ces types, a grand coup de couteau à beurre...bon certes, son arme était un grand couteau à beurre, mais ça coupait quand même. Se saisissant de son épée, le démon fonça sur le premier homme lui arrivant dessus, combat loyal ? Il s'en fichait totalement, d'ailleurs il changea son coup de trajectoire, pour aller enfoncer sa lame juste en dessous de la ceinture de cet insolent, et oui, on perd passablement de sang vous croyez quoi ? L'honneur ? Il n'en avait absolument pas dans cet état, il s'en fichait royalement, son seul objectif était de faire couler un maximum de sang et dans les plus courts délais, jusqu'au moment où Izaya se réveillerait...ou plutôt devrait il dire son autre personnalité, cette femme et lui avaient des points communs finalement. Quel carnage, à ce niveau ce n'était plus un combat, c'était une véritable boucherie et encore le mot était faible ! Éclatant de rire sous une pluie de sang lui arrivant au visage, venant de décapiter un pauvre soldat n'ayant pas pu éviter les griffes du démon ET son épée, Muzai était totalement en transe, un bad trip plus violent que si il s'était shooté toute sa vie aux drogues les plus dures sans avoir eu la moindre overdose. Les gardes n'osaient même plus avancer, ils n'étaient pas prêts à affronter un véritable démon, bien qu'ayant été un simple humain avant cela, il était tout de même un membre de cette terrifiante famille qui alimentait le folklore d'Acarya. "Il a beau être au bas de l'échelle, il fait tout de même parti du club", comme quoi cela résumait bien les relations qu'avaient les démons entre eux. S'arrètant un instant, il s'adressa à la jeune femme qui venait visiblement de terminer son paquet de bonbons.

Pour répondre à ta question, je me nommes Muzai, Muzai Ryuuketsu et disons simplement que j'ai entendu parler de toi Izaya et de l'emprisonnement volontaire que tu t'infliges, tout cela à cause du mensonge de la truie qui vient d'arriver pour regarder notre belle prestation sanguinaire...enfin la mienne pour le moment. J'appartiens à une guilde nommée Black Panther, mais ce n'est pas pour te recruter que je suis venu te trouver, simplement pour m'assurer que tu t'en sortes, on avait projetté de tuer le boudin...mais je penses que cet honneur te reviens de droit. Ne t'en fais pas, on a aucun risque de tomber sur le meilleur élément de l'armée personnelle de ton ancienne maitresse...j'ai demandé l'aide du...fils de cette ordure. Je n'ai fait que dire ton nom dans une lettre et il a fait retirer le capitaine de la garde et ainsi te permettre d'assouvir une douce vengeance...vu ce type c'est carrément surprenant vu qu'il est connu pour être blanc comme pas permis, mais il doit visiblement beaucoup tenir à toi cet Hiryuu. Tiens quand on parle de la vache...

Désignant la duchesse Hyouketsu, venant d'arriver avec un petit groupe de gardes du corps, le jeune démon souriait de plus belle en voyant la petite étincelle qui venait d'apparaitre dans les yeux de la belle aux cheveux blancs. Le sang était partout, bientôt ils devraient partir pour fuir la milice qui n'allait pas tarder à arriver, mais aucun membre de ce manoir ne sortirait vivant...le roi panthère s'occuperait de ces sympathiques petits soldats de plombs et Izaya pourrait enfin se libérer des chaines de cette garce...




~ Co Fondateur ~ Maître du Jeu ~ Grand Manitou des fiches techniques ~ Roi des PNJs et de la modestie ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Lorsqu'un démon vous sort de l'enfer...paradoxe ? [PV Izaya]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lorsqu'un démon vous sort de l'enfer...paradoxe ? [PV Izaya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je vous abandonne à votre triste sort
» Si vous étiez un sort vous seriez...?
» Lorsqu'un Air s'énerve... planquez-vous ! [PV Alexander !]
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail : The Dark Chess :: Capitale : Valua-