Bonjour à toutes et à tous, Je vous rappelle qu'il est inutile de me contacter
par MP sur ce forum pour toutes questions en rapport avec celui-ci puisque ce dernier est fermé de façon
définitive. Néanmoins, nous vous invitons à nous rejoindre sur Fairy Tail Rebellion qui est ouvert
depuis 1 an et demi maintenant.

http://www.fairytail-rebellion.com/forum
http://www.fairytail-rebellion.com/forum
http://www.fairytail-rebellion.com/forum


Bonne continuation à tous et merci encore d'avoir partagé cette aventure avec nous.
Ryuu .

Partagez | 
 

Ange ou démon? Seul l'avenir le dira...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



▌Messages : 2
▌Jewels : 23730
▌Date de naissance : 06/06/1989
▌Date d'inscription : 15/02/2012
▌Age : 29

MessageSujet: Ange ou démon? Seul l'avenir le dira...   Jeu 16 Fév - 20:59



Telos
« Une poigne de douceur et de calme dans un gant de ténèbres et de violence »


Je suis une mage !

○ Prénom : Evangeline, mais ne peut plus le porter
○ Nom : Telos
○ Âge : Plus de 300 ans
○ Sexe : Féminin
○ Taille : 1m 80
○ Poids : 100 kgs
○ Orientation Sexuelle : N'y a jamais songé
○ Groupe sanguin : 0 -
○ Guilde/groupe : Mage solitaire
Magies & Armes


○ Armes : Son propre corps

○ Magie : Take Over Demon Soul
Cette magie de modification corporelle a pour propriété de doter son utilisatrice de caractéristiques proprement démoniaques. Loin d'imiter la nature ou quelconque autre animal que l'on pourrait croiser par hasard, la mage prend ainsi l'apparence plus ou moins complète de ces êtres venus d'un autre plan, ces habitants du monde souterrain, ces monstres qui a plusieurs reprises ont ravagés ce monde: les démons. Ainsi cette magie n'aura pas pour principe de reproduire ce que la mage aura déjà observé mais bien créer de toutes pièces de nouveaux attributs physiques issus de l'imaginaire florissant des humains sur la question de ces êtres infernaux.

Partant d'une apparence modifiée commune, proche de la succube des légendes, la magie consiste ensuite à modifier telle partie du corps en apparence plus démoniaque selon les besoins de son utilisatrice. La forme finale de cette magie étant un corps intégralement transformé, débordant d'une puissance destructrice pure.

Le personnages
○ Les passions : Simplement survivre et découvrir d'autres bienfaits à l'existence.
○ Les Phobies : S’arrêter de fonctionner. Être de nouveau manipulée contre son grès.

○ Les Qualités : Serviable. Polie. Patiente. Compréhensive. Discrète. Calme. Empathie animale.
○ Les défauts : Manque d'entrain et d'humour. Détachement par rapport aux valeurs humaines. Ignorante de la norme et des mœurs sociales. Sans pitié envers ses objectifs. Propre survie qui passe avant tout.

○ Qui est le personnage sur ton avatar : Morrigann Aensland
○ Veux-tu un rang sous ton avatar :
Code:
<center>~ Darkness Maid ~</center>
Petites infos en plus
○ Prénom : Lustucru
○ Ton age : 22....vlà les flics!

○ Où as-tu découvert FTAS : Un apercu lors des premières versions du fofo
○ Qu'est-ce qui t'a attiré dessus : Retenter le perso de l'époque...et puis les ärms nom de dieu! xd
○ Veux-tu avoir accès à la zone Hentai/Yaoi/Yuri : J'aime pas voir une partie du fofo caché, même quand je suis pas encore inscris, alors oui je veux! ^^
○ Code de validation :je soussigné Telos avoir lu et approuver la charte de Fairy Tail : The Dark Chess


L'histoire



Telos naquit un beau jour de l'équinoxe de printemps. Pourtant, là où elle apparue elle n'aurait pas pu s'apercevoir de la saison, pas plus que du jour ou de la nuit. Et ce pour la simple et bonne raison qu'elle fut mise au monde au beau milieu d'un laboratoire souterrain, conservée là en secret par son créateur. Car Telos n'eut pas comme tout un chacun père et mère, pas plus qu'elle ne vécut ses premiers jours sous la forme d'un chétif nourrisson. Elle fut en fait intégralement crée de toutes pièces par un unique mage et inventeur de génie, Negi Karakuri. Cet homme solitaire était depuis longtemps déjà intéressé par la conception d’objets profondément appliqués à la magie, à contre-courant de ce que pouvaient penser nombre de ses confrères. Il avait donc préféré s'isoler, reclus dans un laboratoire de sa confection pour pouvoir mener en paix ses expérimentations. Pour que même le Conseil lui fiche d'ailleurs définitivement la paix, il avait intégré en parallèle une guilde mineure et assez quelconque, à qui il fournissait de temps en temps quelques résultats de ses expériences de moindre importance. Comme cela il pouvait pendant le reste du temps se consacrer pleinement à ses autres travaux. Des travaux qui connurent leur apogée avec la création de Telos.

Cette dernière se trouva en effet être l'aboutissement de tous les efforts du mage, à savoir un être vivant sous les effets combinés de la magie et d’un objet, soit un des premiers guardian yao de son temps! Il avait trouvé un moyen pour partir d’une base manufacturée sous la forme innocente d’un pendentif et y sceller une âme et un pouvoir magique propre, qui se générait ensuite sous une forme humaine à l’activation de sa puissance magique. Une sorte d'entité semblable aux esprits célestes mais avec leur propre source d’énergie, indépendante du flux et des clés stellaires, résidents dans des bijoux autonomes faisant alors appel à la magie d'une personne pour s’éveiller. C'est sous cette forme que Telos fut ainsi mise au monde.

La première chose qu'aperçue l'apparente jeune fille à sa naissance fut donc le visage rayonnant de son créateur, Negi. Puis....plus rien, le noir complet alors que sa conscience s'éteignait aussi rapidement qu'elle s'était éveillée. En effet son concepteur avait vu trop grand lors de son travail et avait doté dès le départ sa création d'une intelligence et d'une puissance bien supérieure à celle d'un humain ordinaire, accumulant en elle une importante quantité de connaissances et de magie, trop même. Cela fit ainsi surchauffer la conscience magique de Telos dès sa « naissance », ce qui la désactiva pratiquement instantanément. Devant cet échec inattendu, Negi se remit pourtant au travail sans abattement fermement décidé à faire aboutir son projet. Il l'avait vu ouvrir les yeux et cette simple vision avait suffi à lui donner de la volonté à en revendre ! Pour parvenir à ses fins, il chercha donc à résoudre le problème de surcharge en allégeant l'esprit magique avec moins de connaissances et de pouvoirs.

Deuxième essai. Telos revit la lumière apparaitre et avec elle la figure toujours souriante bien qu'un peu crispée de son créateur. Les souvenirs de son premier éveil étaient encore confus, sa conscience artificielle amoindrie ayant du mal à restituer fidèlement tous ses domaines de connaissance. Mais cette mémoire brouillée ne l'empêcha pas pour autant d'observer plus en détails son environnement. C'est donc dans l'expectative qu'elle posa çà et là son regard, auscultant chaque détail qui s'offrait ainsi à sa vue. Puis elle voulue se redresser afin de mieux prendre toute la mesure du lieu où elle reposait. Chaque objet qui l'entourait était associé à un savoir précis, un fragment de connaissance qui s'éveillait en elle au fur et à mesure qu'elle voyait lesdits objets, faisant ainsi émerger son intelligence graduellement et plus tout d'un bloc comme lors de sa première naissance. Pourtant, après quelques instants de contemplation supplémentaire, le noir et l'inconscience finirent par la rattraper, la renvoyant dans ses limbes.

Pour le coup, Negi s'en serait pratiquement arraché les cheveux. Il était si sûr cette fois d'avoir tout fait pour que tout se passe au mieux alors pourquoi donc sa création s'était-elle une fois de plus éteinte ? Retournant et comparant alors dans tous les sens ses théories et pratiques, il ne parvint pas pour autant à en obtenir une réponse satisfaisante. Et Telos ne semblait pas vouloir émerger de son inertie muette. Pourtant, le mage-inventeur avait bien allégé comme il le fallait son contenu cérébral et magique, elle ne devait pas être plus capable et savante qu'une jeune humaine de son âge apparent alors pour....C'est alors que se fit la lumière dans l'esprit embrumé du chercheur. Il avait simplement réalisé qu'il avait oublié dans toutes ses expérimentations les lois de la nature. Il avait trop pensé à sa création comme à une machine ordinaire, pourtant elle était loin d'être aussi simple que cela, la magie la dotant d'un esprit et d'une vie comparable à celle de tout autre être humain. Mais pour s'être ainsi approché du genre humain, elle devrait en subir comme eux les contrecoups...

C'est ainsi qu'eut lieu la troisième naissance de Telos. Cette fois son créateur ne souriait plus du tout face à elle tant il était crispé d'appréhension. Pourtant, elle n'aurait pas pu comprendre pour autant l'expression qui marquait les traits de Negi, étant trop occupée à regarder tout autour d'elle d'un air innocent et curieux, se demandant ce que pouvaient bien être toutes ces choses. Car oui, Telos avait à présent autant de connaissances de ce monde qu'un simple nouveau-né humain ! Negi n'avait finalement pu trouver que ce moyen pour éveiller durablement sa création, la placer au même stade que toute autre créature naissante malgré son apparence d'adulte et sa nature magique. La magie en elle réclamait visiblement cela pour se maintenir pleinement et développer l'existence de sa conscience. Ce qui fut amplement réussi vu que Telos se retrouva ainsi pleinement activée et ce pour encore longtemps. Plus tard, la science des yos serait considérablement plus développée et améliorée, mais à cette aube de leur existence et conception, une de leurs premières représentantes du faire avec ces contraintes matérielles.

Évidement, à l'époque, Telos ne s'appelait pas encore Telos. Son créateur aux anges lui avait plutôt donné le doux nom d'Evangeline, bien souvent raccourci en un Eva tout court. Ce nom fut d'ailleurs la première chose que lui appris son créateur, la première d'une très longue suite. Car ce fut Negi lui-même qui se mit à l'éduquer comme son propre enfant, lui inculquant peu à peu toute l'éducation d'une humaine ordinaire. Vivants seulement tous les deux dans le laboratoire et ses alentours immédiats, ils avaient pourtant tant de choses à faire l'un avec l'autre qu'ils ne se lassèrent jamais de leur situation au cours des années qui suivirent. Eva connue ainsi une sorte de véritable enfance accélérée, avec chacune de ses joies et de peines, mais en apprenant bien plus vite qu'aurait pu le faire l'enfant le plus doué qui soit, son « père » ayant pu compenser l'absence de mémoire par une facilité d’apprentissage d'autant plus développée.

Ainsi, seulement 5 ans furent nécessaires à Evangeline pour obtenir la maturité d'esprit et les connaissances d'une adulte. A partir de ce moment-là, ses progrès furent nettement ralentis et il apparut bien vite que son esprit ne pouvait tout simplement pas continuer à appréhender toujours aussi rapidement des connaissances qui s'accumulaient en elle, elle avait ses propres limites après tout. Elle passa donc à partir de ce moment-là moins de temps à apprendre et un peu plus à profiter de l'existence éclairée qui s'offrait désormais à elle. Son père passa lui-aussi plus de temps à s'amuser et converser avec elle qu'à lui enseigner. Elle découvrait aussi le monde qui l'entourait, plus seulement par le savoir mais aussi par l'expérience en se baladant dans la nature autour du laboratoire. Ce furent ainsi plusieurs années d'insouciance supplémentaires qui se déroulèrent là pour le mage comme pour sa création et qui finit de les lier l'un à l'autre comme une véritable famille. La personnalité propre d'Evangeline se mettait en place, commençait à se construire en dehors de l'enseignement de son père, par elle-même. Ce fut alors ce moment que choisit Negi pour faire connaitre l'état de ses recherches au monde.

Pour cela, il décida d'en référer directement au conseil des mages. En leur présentant sa fille, il espérait ainsi voir ses expériences reprises par la suite pour créer d'autres êtres aussi merveilleux que sa fille. De son côté, Eva était simplement heureuse de découvrir de nouveaux paysages et personnes à l'occasion du voyage qui suivit. Seulement, une fois arrivés auprès des membres du conseil, l'accueil fut loin d'être celui espéré. Alors que Negi s'attendait à de la surprise puis de l'enthousiasme face à un tel être à la fois magique et artificiel, ils ne rencontrèrent que consternations, frayeurs et dégoûts. Pour le conseil, cette création était une abomination qui n'aurait jamais dû voir le jour, une fausse personne construire à partir de rien et qui pourrait par la suite nuire au monde même si elle venait à être répandue. C'était la première fois que le Conseil se voyait confronté à la présence d'un yao et ce premier contact ne fut guère vu d'un bon œil, même si cela évolua beaucoup par la suite des ans. A cette époque en tout cas, Evangeline fut condamnée le jour même où elle fut découverte par la communauté magique. Une sentence capitale et sans appel, celle de sa destruction.

Évidement, dire que Negi ne l'accepta pas eut été un euphémisme. Usant de tous ses artefacts et expérimentations qu'il portait toujours sur lui, il parvint à s'enfuir de peu au nez et à la barbe du Conseil, emmenant évidemment Eva avec lui. Commença alors une longue épopée, une fuite interminable à travers de nombreux royaumes devant la puissance du monde magique qui s'était lancé à leur poursuite sous la houlette du Conseil. Recherchés, traqués, ils durent vivre comme des parias, loin de tout autre être humain pour ne pas risquer d'être découverts. Devoir sans cesse changer de place et d'endroit, toujours en mouvement pour échapper à leurs poursuivants. Il n'y eut pas une guilde officielle à l'époque qui ne décida pas de lancer plusieurs de ses membres sur cette mission, à laquelle tous pouvaient participer du moment qu'ils finissent par ramener ou détruire la créature et son maître. Ce fut une vie bien rude que ces derniers menèrent alors, bien qu'atténuée pour Eva du fait qu'elle n'ait fondamentalement besoin que de magie pour survivre, magie que lui fournissait régulièrement son père. Mais l'incompréhension était toujours là, de même que la tristesse devant le sort de son créateur et un sentiment d'injuste d'être condamnée simplement pour avoir existé. Et pourtant ils ne pouvaient rien faire face à tout cela, si ce n'est espérer un jour que le Conseil se lasse et les oublie.

Malheureusement le cours du temps et du hasard passa avant l'épuisement du Conseil. Negi n'était déjà plus tout jeune à l'époque et devoir continuellement puiser dans sa magie pour les aider à s'enfuir ou même combattre ceux qui les rattrapaient l'épuisait un peu plus chaque jour. Evangeline tachait de le soutenir de son mieux mais elle aussi prélevait sans le vouloir son tribut sur son père à chaque renouvellement de sa magie. Tous deux luttèrent jusqu'à l'extrême limite de leur énergie mais ce ne fut pas suffisant. Après un combat de trop, une fuite de trop, Negi, complètement épuisé, perdit pieds au sommet d'un piton rocheux et connu une chute fatale. Eva n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit; si ce n'est de voir le corps de son père s'abîmer dans le vide. Elle chercha néanmoins désespérément une trace de lui et finit par trouver son corps au fond d'un ravin. Il était bel et bien mort, et avec lui disparaissait toute l'existence qu'Evangeline avait connue jusqu'à là. Elle qui jusqu'à là avait su faire face à tout avec un air impassible, elle laissa en ce jour s'échapper toute sa tristesse et son désespoir et ce durant plusieurs jours d'affilé. Elle resta ensuite au fond de ce ravin, à côté du corps de son maître, comme si elle ne pouvait désormais plus bouger. Elle n'avait en fait plus de raisons ou d'endroits où aller, maintenant que le seul à avoir partagé sa vie s'était éteint. De toute façon, elle savait pertinemment que sans son père pour alimenter sa clé, elle finirait tôt ou tard par s'arrêter. Il ne pouvait y avoir un mage extérieur prêt à aider quelqu'un recherché par le Conseil, alors plutôt que chercher en vain et au hasard, elle préféra tout simplement rester là et ainsi s'éteindre aux côtés de son créateur. Dans ce trou perdu au milieu de nulle part, dans des terres parmi les plus reculées du monde, ce serait comme si elle était complètement morte, personne ne la retrouverait dans un tel endroit. Lentement, l'énergie magique d'Eva commença alors à s'épuiser, rendant chaque geste plus difficile à chaque jour, au point qu'elle finit par rester immobile à sa place, regardant fixement le corps de son père en train de se décomposer. Puis les dernières étincelles de magie en elle disparurent et sa conscience s'éteignit, comme le reste de son corps. Il n'y avait plus de toute façon de cœur à abriter....

Pourtant, elle finit par s'éveiller à nouveau! Sans savoir combien de temps s'était déroulé depuis sa désactivation, elle se retrouva au beau milieu d'une pièce complètement inconnue. Quelque part, cela lui rappelait le premier endroit où elle était née, un laboratoire. Mais un laboratoire plus sombre où les instruments seraient remplacés par un tas d'artefacts aux airs inquiétants. Et au-dessus d'elle le sourire sinistre et inquiétant d'un bien étrange personnage. Il s'agissait en fait de Tertium, grand mage à la tête d'une guilde noire réputée pour ses infamies à l'époque, Bloody Maiden. Une cinquantaine d'années s'étaient déjà écoulées depuis la disparition d'Eva et de Negi, le Conseil les considérant depuis longtemps comme un problème réglé et enterré. Seulement voilà, pour palier aux soucis de discrétion des actes répréhensibles de sa guilde, Tertium était allé installer le siège de son organisation dans les terres les plus lointaines qu'il pu trouver. Ce n'est qu'après s'être installé dans les environs de la grande faille et s'être approprié l'environnement qu'il trouva une présence incongrue près de sa guilde. Curieux, il avait fini par découvrir le corps sans vie d'Evangeline puis l'avait ramenée dans son antre. Il avait évidemment pu se rendre compte dès son premier coup d’œil de la particularité dont faisait preuve ce qu'il avait sous les yeux, et était fermement décidé à s'en servir pour ses plans. Il avait ainsi entièrement analysé Eva, sous tous les angles, en avait compris le système de fonctionnement et les particularités de ce corps qui pourraient lui être des plus avantageux. Ainsi avait-il réveillé cette yao.

Après ce retour à la vie inattendu, Eva ne savait que faire, quoi attendre des autres et comment réagir à son nouvel environnement. Elle était tellement perdue en elle-même qu’elle se sentait comme une coquille vide, sans âme. Elle n’avait plus son créateur avec elle, alors que pouvait-elle bien faire de sa vie à présent ? Devant ce trouble émotionnel, Tertium profita de l’occasion qui lui était offerte pour prendre en main cet être égaré, afin qu’il puisse au mieux le servir ! Adoptant la « jeune femme » dans sa guilde, il la plaça sous son aile et entreprit de lui inculquer ses propres valeurs, faites de pouvoir, de violence, de cruauté et de suprématie. Eva absorba tout cela sans broncher alors que l’artefact humain restait sans réagir face à tout cela, suivant simplement le mouvement sans emmètre la moindre émotion. Tertium profita de cette absence de résistance de sa part pour la former à être une parfaite membre de sa guilde noire, à savoir une véritable incarnation du mal.

Sans plus aucunes émotions, Eva pouvait désormais faire subir la plus horrible des tortures à quiconque sans que cela la fasse hausser un sourcil, elle pouvait aussi bien tuer femmes qu'enfants, se servir des coups les plus bas et les plus abjects pour gagner, abattre même des personnes de sa guilde s'ils se trouvaient sur son chemin, en bref une vraie machine de mort. Tertium fut aux anges devant le résultat accompli. Il ne savait toujours pas pourquoi cet être restait aussi dépourvu de personnalité mais cela lui importait peu dans le fond tant qu'elle lui obéissait et était efficace. Cette inhibition de sentiments de la part d'Eva était simplement la triste conséquence à rebours de la mort de son père, un repli sur elle-même pour préserver de la rupture son esprit durement éprouvé, supprimer son jugement de valeur et de pensées pour garder son esprit en état de fonctionner. Cela la rendait du coup aussi malléable qu'un fichier vierge, bien que cela ne forme en fait que la couche supérieure d'une âme sinon en sommeil. Mais s'il ne s'agissait que de cela encore, Eva n'aurait pas pu faire plus de mal qu'un simple être humain plus solide et robuste que la moyenne.

Seulement voilà, Tertium ne s'était pas contenté de simplement modeler l'esprit de sa nouvelle acquisition. Il avait aussi inspecté tout son système de fonctionnement magique et avait trouvé un moyen pour elle d'exploiter autrement que comme carburant la magie qui alimentait son corps. A savoir s'en servir comme un pouvoir actif, à l'image des mages humains ! D'autant plus que la quantité de magie brassée par le corps d'Evangeline étant des plus importante, cela lui offrit une puissance considérable, puissance que son nouveau maître s'empressa d'améliorer puis d'utiliser à ses propres desseins. Le corps artificiel de la jeune femme offrant une prise plus facile aux modifications corporelles, elle se mit donc à employer la magie Take Over. D'autant plus que son maître, en pratiquant accompli des arts obscurs, pouvait lui permettre d'accéder à un grand savoir sur certaines créatures parmi les plus démoniaques. Ainsi Eva acquis une nouvelle forme, bien loin de son habituelle apparence de poupée, celle d'une véritable démone tombée sur terre. Elle prit aussi le nom que lui donna son nouveau maire, à savoir Telos, le nom de la cause finale. Devenue aussi sombre et froide que la nuit, avec cette nouvelle puissance en elle, Telos fut naturellement en première ligne de Bloody Maiden quand elle descendit sur le monde.

Le conflit qui en survint fut terrible. La guilde noire n’hésitant pas à commettre les pires atrocités pour servir ses intérêts. Aidées en cela par leur atout insensible, ils donnèrent plus que du fil à retordre aux guildes blanches, amenant dans leur sillage de destruction bien d’autres confréries de sombres mages. Ce fut le temps de toutes les horreurs et supplices, Telos participant d’elle-même à nombreux d’entre eux. A tel point qu’elle finit par connaitre le gout du sang aussi bien que celui de l’eau, la caresse des sorts même plus que celle des corps, et toujours une solitude terrible qui l’accompagnait ou qu’elle soit, entourée ou non. Tel un sinistre automate, une pure arme de guerre, elle donna par là raison au Conseil de son temps qui avait vu en elle un grand danger. D’ailleurs l’idée de reproduire à d’autres exemplaires une telle réussite commença à trotter dans la tête de Tertium.

Mais d'autres devaient alors contrer tous ses plans. Les guildes blanches eurent beau subir de nombreux dommages, elles n'en continuèrent pas moins le combat et comprirent rapidement que si elles voulaient couper l'élan des autres guildes noires, elles n'avaient qu'à abattre celle qui avait la première commencée à se soulever ouvertement au grand jour. Chose qui fut faite et bien faite. Après tout, les Bloody Maidens eurent beau se déchainer et marquer les esprits de leur temps par des actes spectaculaires, ils avaient dans les faits que peu bouleversés l'ordre de ce monde. Et le monde fut alors rapidement là pour leur rappeler cela. La guilde fut complètement annihilée par une force de frappe qui la surpassait de loin, chacun de ses membres du plus puissant au plus misérable furent abattus. Tertium mourut ainsi de même, son ambition dévorante l'ayant fatalement mené à sa perte. Mais sa disparition ne signifia pas pour autant la libération de Telos, qui continua le combat par pur automatisme. Elle fut ainsi une des dernières membres de Bloody Maiden à tomber au combat, battue sans pitié par des personnes ne connaissant rien de son histoire et voyant seulement en elle un cruel ennemi à arrêter. Elle fut à moitié détruite lors de ce dernier assaut, toute une part de son corps lui étant arraché dans une ultime déflagration magique. Voyant ses restes au sol et plus aucune présence magique, les mages blancs conclurent à sa mort définitive. Mais elle avait pourtant réussie à survivre !

Complètement isolée dans un des tréfonds en ruine de sa guilde, elle laissa seulement son instinct de survie la guider, la sortir de là malgré ses blessures et entreprendre petit à petit de la reconstituer. Elle se garda bien de rejoindre un autre lieu, restant sur place de part ses capacités affaiblies et son désir de se reconstituer en paix. Elle œuvra tant et si bien qu'elle dépensant toute son énergie uniquement dans cette tâche au point qu'elle parvint ainsi à reformer un corps entier à peu près acceptable. Sa structure externe était du coup fragilisée par endroits, bien plus proche alors de celui d'un humain ordinaire que d'une machine immuable. Seulement, toute cette activité avait naturellement puisé dans ses réserves magiques, pour de plus entretenir un corps complètement ravagé et fragilisé de toutes parts. Et vu sa situation, sans plus la moindre personne pour remonter sa clé même pas pur intérêt. Elle sombra donc une fois de plus, oubliée de tous et guère plus qu'un débris parmi tant d'autres.

Complètement désactivée, sans la moindre conscience d'elle-même, telle une machine ayant appuyée sur son bouton « off », son corps laissa ainsi le temps passer. Les années passèrent, sans que le corps immuable de la yao désactivée ne s'en émeuve. Mais alors que rien ne le laissait présager, Telos fut à nouveau activée! Sans qu'elle s'en rende compte, elle fut retrouvée par un marchant itinérant, mais sans pour autant qu'il se rende compte de sa véritable nature. Il entreprit ainsi de la vendre comme un simple artefact décoratif, ignorant de sa valeur et de son passif. C'est ainsi qu'elle fut rachetée par Kurokami Kokoro. Cette dernière était alors une grande mage de son époque, bien que haie et recherchée par quantité de gens, que ce fut pour l'engager pour ses services ou l’abattre. Elle avait fait l'acquisition de Telos car elle savait ce qui se cachait derrière ce simple artefact, pour l'avoir vu évoluer sur les champs de batailles plusieurs années auparavant. Pour sa part, Telos avait encore tout en mémoire concernant sa vie passée, ses horribles actes tout comme ses agréables moments, et tout cela comme si c'était hier. Mais à présent, contrairement à lorsque Tertium l'avait trouvée, son esprit artificiel avait pu restaurer les dégâts causés par la mort de son créateur, réintégrant toute son intégrité mentale. Le premier choc fut donc de se rendre compte avec sa conscience retrouvée tout le mal et l'horreur qu'elle avait causé. Elle mit néanmoins un certain temps à appréhender son chagrin nouveau, à faire face à ce qu'elle était devenue en l'absence de sa raison. Elle choisit ainsi de garder ce nom de Telos, se trouvant désormais indigne du nom originel dont l'avait gratifié son créateur.

Se posa ensuite le choix de quoi faire pour la yao. Car aussi étrange que cela puisse paraitre, Kokoro n'exigea absolument rien de sa récente acquisition, étant même prête à la laisser partir ou elle le désirait, pour ce que cela lui importait. Pour Telos, après son précédent maître, ce fut une surprise de taille. Même son créateur lui avait demandé certaines choses, qu'elle avait certes faites avec plaisir, mais c'était ainsi la première fois qu'on l’éveillait sans absolument rien lui vouloir. A se demander pourquoi la magicienne l'avait alors prise, mais après tout on ne résonne pas un caprice. Du coup, perdue dans ce monde nouveau qu'elle découvrait après sa mort, et sans rien savoir faire d'autre que survivre et tuer, Telos se décida finalement à rester auprès de celle qui l'avait achetée! Elle trouvait en cette présence une personne à suivre, elle qui n'avait jamais apprise à vivre par elle-même ayant besoin de cette bouée de sauvetage pour ne pas repartir à la dérive. Peut lui importait ce que la vie de cette Kokoro lui apporterait, en bien comme en mal, cela lui était préférable à une vie dénuée de sens, simplement passée à survivre. Ainsi, du moment qu'elle n'aurait pas à s’éteindre pour elle, Telos fut prête à suivre Kokoro n'importe où.

Devant l’entêtement inattendu du yao, la magicienne accéda ainsi à son insistance et se mit à la balader avec elle le long de son existence. Telos se mit ainsi à agir à la façon d'une servante disciplinée envers elle, alors que le temps passait et que leur relation s'instaurait. Sous le parrainage de ce nouveau maître, et contrairement à ce que son attitude soumise pourrait faire penser, Telos apprit plus à penser et agir par elle-même que jamais auparavant dans sa vie. Elle en gagna une indépendance d'esprit certaine et une plus grande maturité intellectuelle, au point qu'elle resta auprès de Kokoro non plus par défaut mais par un choix raisonné et conscient. En vivant en effet constamment auprès d'elle, elle avait apprise à la connaitre comme peu ont pu le faire et à voir au delà des apparences. Elle en fut donc une serviteur d'autant plus zélée et appliquée, que l'on pourrait alors presque plus comparer à ce qui se rapprochait le plus d'une amie pour l’être artificiel démuni de toute grande interaction sociale.

Elle vécut ainsi de nombreuses années auprès de cette fameuse mage, sans jamais se plaindre ni s'enfuir, restant à la servir car ne trouvant tut simplement pas quelqu'un sur sa route qui vaille mieux qu'elle qu'on soit à ses cotés. Leur quotidien avait beau se passer entre divers contrats de violence et de morts, la yao était désormais immunisé envers ce mal pour ne l'avoir que trop répandu à son époque. Ce qui ne l'empecha pas de cultiver son propre avis sur chaque cas et d'en faire part à sa maitresse à chaque fois. Ainsi, tant bien que mal, son existence perdura, ce qui était pour Telos le principal.



Description Mental

La première chose dont on se rend compte à propos de Telos lorsqu'on la rencontre est son aspect serviable. Cette jeune femme est en effet dotée d'une grande amabilité dès le premier contact, qu'elle vous connaisse ou que vous soyez un parfait inconnu. Même quelqu'un se comportant de la plus grossière façon sera accueilli avec la même bienveillance, quoi qu'il advienne. C'est un peu comme une sorte de constante chez Telos, une attitude calme et révérencieuse envers et contre tout. Qu'elle soit au cœur d'une bataille comme dans un salon de thé on la dirait aussi immuable qu'une statue, calme et réfléchie, soucieuse de ne pas laisser le reste empiéter sur sa bonne conduite. Même si elle en vient à devoir vous abattre sur place, ce sera alors toujours avec une ultime révérence polie. Ce dont on se rend par contre moins compte, c'est que cette constante amabilité est un moyen pour Telos de ne pas sombrer dans la voie de la facilité. Ayant en effet hérité de biens mauvaises pensées durant son séjour en guilde noire, elle pourrait en effet agir de façon bien plus sévère et malveillante si elle se laissait aller, ne faisant parfois plus la différence entre le bien et le mal, ne voyant plus que le moyen pour parvenir à ses fins. Sa politesse est donc ce qu'elle a trouvé de mieux pour l’instant afin de toujours garder en tête la bonne attitude à avoir pour ne pas replonger dans ses sombres habitudes passées. Le jour où elle abandonnera cette amabilité, elle risque fort de se trouver sans plus aucuns repères...

Tout cela participe en tout cas à l'image d'une jeune femme gentille et humble mais aussi froide et insensible selon les moments. Car si elle reste bien souvent aussi immuable et serviable, cela donne aussi l'impression qu'elle n'exprime en fait aucuns sentiments. Tout au plus quelques légères moues de ses yeux ou de sa bouche qui disent seuls ses quelques ressentis. Le fait que son sourire semble ne pas gagner son visage, que son regard conserve cette sorte de vide, que ses traits ne se plissent que rarement de contrariété ou même de plaisir, tout cela la dote d'un certain air insensible auprès des regards extérieurs. Comme si en fait peu lui importait ce qui se passait autour d'elle, qu'elle se considérerait à part de ce monde et ne chercherait pas à s'en approcher plus que nécessaire. Pourtant, l'attitude de Telos n'est pas vraiment une attitude misanthrope, mais plutôt plus une grande difficulté à extérioriser ses sentiments. Tout ce qu'elle a vécu depuis sa naissance a en fait contribué à la rendre très méfiante vis-à-vis du genre humain. Du coup, une certaine réticence prend forme chez elle quand elle doit vraiment s'approcher de quelqu'un, la laisser accéder à son intimité et sa personnalité. Laisser libre cours à ses pensées et ses expressions reviendrait pour elle à trop s'exposer devant une humanité inconnue et par trop imprévisible. Elle cherche plutôt à ne pas se faire remarquer quand cela n'est pas nécessaire, ne parlant jamais si c’est juste pour meubler le silence. Les paroles en l'air lui sont inconnues, pour elle chaque mot doit être associé à une pensée logique bien précise ou bien ne pas être. La futilité n'a pas de place dans son monde ordonné par la logique réconfortante.

Néanmoins, si cette première apparence extérieure peut sembler insensible, dans ses actes Telos semble alors bien moins insensible. A savoir que ce yao n'hésite pas à venir en aide aux gens, allant au-delà de la simple politesse ou gentillesse et se pliant presque en quatre pour eux. Que ce soit aussi bien les enfants que les adultes ou les personnes âgées, elle est prête à passer des heures entières à rendre des services sans jamais rien attendre en échange. A moins d'être en mission où elle fait alors passer son devoir avant tout le reste, vu qu’elle a aussi un sens aigu des ordres et des responsabilités. Quand on lui donne une instruction, même sans grande importance, si elle décide d'y répondre on peut être sûr qu'elle fera tout ce qui en son pouvoir pour l’exécuter. Car oui, cette personne artificielle n'en est pas pour autant totalement servile et docile, à répondre à la moindre demande du premier inconnu qui passe. Si elle s'avère polie et accueillante avec tous, obéir est alors une toute autre paire de manches. Une personne qui voudrait se placer au-dessus elle et lui donner des instructions serait examinée au crible sous toutes ses coutures puis jaugée à l'aune des critères d'excellence de la jeune femme. Ce n'est donc pas n'importe quelle personne qui pourra prétendre à cette place, encore moins sans avoir fait ses preuves.

Mais autant elle peut être exigeante envers le genre humain, autant c'est une affection inconditionnelle qu'elle porte au règne animal dans son ensemble. Plus qu'un devoir, elle éprouve un vrai plaisir à prendre soin d'animaux en tout genre, du plus chétif et mignon au plus terrifiant et horrible. Car elle sait qu'aucun ne s'en prendra à elle dans le but de simplement faire le mal, qu'ils resteront toujours fidèles à leur nature et qu'ils sont bien souvent supérieurs à nombre d'humains. Pour elle la vie d'un animal vaut au moins autant que celle d'un humain, ce qui place le niveau de ses priorités à un tout autre degré et donne des actions de sa part qui semblent avoir en apparence aucun sens. De ce fait, elle peut aussi employer indifféremment pour un humain des termes se reportant traditionnellement aux animaux et vice-versa. Telos peut aussi prononcer des mots extrêmement froids, inhumains et cruels sans en fait le penser tel que le conçoivent les humains mais plutôt dans un jugement égalitaire de toutes les formes de vie, celle de l'homme n'y faisant pas exception. Ses semblables yaos ont évidement droit à la même compassion, surtout quand elle les voit usés sans aucune considération par des humains ingrats.

Il est sinon intéressent de noter que Telos ne sera pas gênée le moindre du monde pour blesser ou même tuer un autre être humain. Elle le fera toujours poliment et avec dignité, mais elle le fera, si sa mission ou le besoin d'une autre personne en dépend. C'est le moment où elle se permet le plus de juger les autres, afin d'établir un ordre de priorité des possibilités de suppression.

Par contre, une unique chose surpasse tous les éléments précités de sa personnalité. Un fait qui reléguera tous ses autres sentiments comme élément secondaire et négligeable jusqu'à ce qu'il soit accompli. A savoir remonter la clé qui alimente la magie de son corps et par là sa vie. C'est quelque chose qui est profondément ancré dans l’esprit de la jeune femme, quelque chose prévue dès sa naissance pour sa seule survie et qui passe en priorité dès que le besoin se fait sentir. Même Telos elle-même n'a pas put pour le moment changer cet aspect de sa volonté. Donc quand elle doit à nouveau faire remonter sa clé pour subvenir aux besoins vitaux de son corps, même ses plus profondes convictions ne pourront l'empêcher de faire le maximum et à n'importe quel prix pour obtenir son approvisionnement. Voilà pourquoi elle cherche bien souvent à satisfaire d'elle-même ce besoin avant que son éducation ne l'y oblige par la force des choses.



Description Physique

Telos dispose au premier abord d'une apparence de jeune femme plus ou moins ordinaire. D'abord une grande taille pour une femme, avoisinant celle de la plupart des hommes voir les dépassants. Puis rajouté à cela une longue chevelure d'épaisses mèches d'un vert de jade intense tombant en arrière jusqu'à ses hanches, coupée en frange juste aux dessus de ses yeux pour les dégager avec deux mèches de chaque côté de son visage qui glissent jusqu'à sa poitrine. Un visage d'ailleurs complètement lisse, sans la moindre trace de ride ou d'une quelconque autre imperfection comme s'il était taillé dans le marbre. Doté d'un grain rose pale, ce visage est aussi peu démonstratif dans ses expressions, ne les laissant infléchir que légèrement son visage avant de le laisser retourner à sa neutralité habituelle. Au milieu de cette figure, ses yeux sont d'un vert un peu plus léger que celui de ses cheveux, tirant un peu plus sur le bleu, et surmontés de fins sourcils noirs. Un petit nez menu ainsi qu'une bouche mince et discrète viennent compléter ce visage, de même que des lèvres à peine apparentes et souvent guère plus qu'une ligne de démarcation sur son visage figé. Tout cela donne un aspect assez froid et étrange mais encore rien de trop anormal encore jusqu'à là. Jusqu'à ce que l'on se penche plus en détails sur son cas et que l'on remarque plusieurs anomalies.

La plus visible reste de loin ses oreilles, qui sont remplacés par deux larges antennes rectangulaires à la place des classiques attributs humains, ressortant en évidence au-dessus de sa tête. Ensuite toutes ses articulations, des pieds aux mains en passant par la tête, que ce soit le cou, les phalanges, les coudes, les poignets, tout cela est semblable à des articulations de marionnettes, ressortant comme les extrémités de pièces distinctes emboîtées les unes aux autres. Des panneaux clairement visibles parsèment aussi son corps, notamment au niveau de son dos, de l'arrière de ses cuisses et de sa tête, servant en fait d'accès à ses moteurs internes. D'ailleurs, il y a parfois fiché à l'arrière de son crâne une grosse clé rectangulaire, qui sert en fait à renouveler la magie qui fournit à Telos l'énergie nécessaire pour fonctionner, une fois ladite clé tournée et alimentée par un mage. C’est un système qui lui permet d’éviter de retourner à l’état de collier une fois qu’elle n’est plus directement alimentée en magie, lui constituant une sorte de réserve interne.

Car Telos est une véritable gardienne yao, entièrement composé d'éléments magiques qui semblent néanmoins parfaitement naturels pour la plupart. Ainsi son corps pèse le poids non négligeable de 100 kilos, du à la masse magique importante qui lui sert d'enveloppe corporelle. Le tout imite parfaitement l’apparence humaine, avec néanmoins un épiderme qui conserve constamment une certaine fraicheur, presque métallique.

En pure forme de yao, ce qui lui arrive néanmoins rarement grâce à son système de réserve magique, Telos prend la forme d’un collier argenté ouvragé pendant au bout d’une longue gaine noire. La pièce est sous les traits de deux formes bifides s’entrecroisant pour se rejoindre à leurs extrémités, sans tête ni autre trait animal, simplement ornementés de décorations stylisées ainsi que de crochets et d’un petit losange aplati pendant au bout du bijou. On voit que celui qui l’a forgé y a prit un soin minutieux jusque dans les moindres détails et malgré la taille réduite de l’ornement, en faisant une pièce de joaillerie prisée sans même prendre en compte sa valeur magique.

Niveau vestimentaire, Telos porte habituellement une tenue de servante occidentale. Principalement une courte robe noire aux manches s'arrêtant à mi-bras, par-dessus lequel est attaché un tablier blanc à dentelles. Dentelles que l'on retrouve en fine coiffe sur sa tête, allant d'une oreille à l'autre. Des bas noirs montant jusqu'à mi-cuisse ainsi qu'un ruban au col du costume complètent le tout. Quand elle part en mission ou en opération du même genre, elle revêt par contre souvent une tenue militaire. D'un beige classique, cette tenue porte des renforcements noirs aux genoux et à la poitrine, sanglée au bassin, manches retroussées et gants renforcés pour une meilleure prise en main de ses armes et de solides bottes militaires l'aident à tenir la cadence. Des sacoches sont attachées à ses hanches afin de transporter en sécurité tout objet nécessaire à la mission.
Après, elle portera sans soucis n'importe quel vêtement de quelque sorte que ce soit, allant du plus étouffant au plus inesthétique. Il faut dire que prendre soin d'elle-même n'est pas vraiment encore rentré dans ses habitudes et son apparence lui importe encore peu, raison pour laquelle elle porte habituellement sa tenue de bonne d'ailleurs. Mais, car il y a toujours un mais, elle semble cependant rechigner à porter des tenues trop découvertes qui montreraient trop ses articulations et autres particularités de son corps artificiel.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



▌Messages : 13
▌Jewels : 33945
▌Date de naissance : 27/02/1994
▌Date d'inscription : 25/01/2012
▌Age : 24

MessageSujet: Re: Ange ou démon? Seul l'avenir le dira...   Mer 29 Fév - 11:32

Bonjour Telos & bienvenue :3 Ta fiche est-elle terminée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ange ou démon? Seul l'avenir le dira...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» moi seule, choisi de quoi est fait mon avenir (mérida)
» L'avenir dira le reste.
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Ange gardien
» L'avenir démocratique d'Haiti est menacé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail : The Dark Chess :: Archives des Présentations-