Bonjour à toutes et à tous, Je vous rappelle qu'il est inutile de me contacter
par MP sur ce forum pour toutes questions en rapport avec celui-ci puisque ce dernier est fermé de façon
définitive. Néanmoins, nous vous invitons à nous rejoindre sur Fairy Tail Rebellion qui est ouvert
depuis 1 an et demi maintenant.

http://www.fairytail-rebellion.com/forum
http://www.fairytail-rebellion.com/forum
http://www.fairytail-rebellion.com/forum


Bonne continuation à tous et merci encore d'avoir partagé cette aventure avec nous.
Ryuu .

Partagez | 
 

Kurokami Kokoro, celle qui annonce la fin du monde...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité

MessageSujet: Kurokami Kokoro, celle qui annonce la fin du monde...   Lun 13 Fév - 11:08



Kurokami Kokoro

Jin-Roh Main Theme by Jin-Roh on Grooveshark


Je suis un mage !

○ Prénom : Kokoro (Cœur / Esprit / Âme)
○ Nom : Kurokami (Dieu Noir)
○ Âge : près de 300 ans (12 ans physiquement)
○ Sexe : Fillette
○ Taille : 1 mètre 32
○ Poids : 41 kg
○ Orientation Sexuelle : Bisexuelle (vous êtes des lolicons pour demander ça ? Oo)
○ Groupe sanguin : AB-
○ Guilde/groupe : Mage solitaire
Magies & Armes


○ Armes : Aucune, elle sait se battre sans armes.

○ Magie : Cœur des Ténèbres
Cette magie est l'essence même des ténèbres, du néant et de la négation. En effet, les ténèbres complètes ne naissent que dans l'absence de lumière, et donc l'absence de matière puisque la lumière se reflète sur la matière. Cette magie à le pouvoir de nier l’existence du réel au nom des ténèbres, le renvoyant à l'état de simple "illusion". Cette magie perdue est assez puissante pour nier tout le concret et les règles régissant normalement le monde physique. C'est ce principe qui a permit à Kokoro de continuer à vivre jusqu'à maintenant, même si elle ne peut pas effacer le retour en arrière de son corps...

Le personnages
○ Les passions : Pouvoir être en paix sans personne qui vienne l'embêter pour une raison ou une autre.
○ Les Phobies : Mavis Vermillion, ou ce qu'il en reste è_é

○ Les Qualités : ... Elle a bon fond, il parait... Cependant c'est Mavis qui le dit ça, pas elle.
○ Les défauts : Manipulatrice, traitre, fourbe, menteuse, colérique...

○ Qui est le personnage sur ton avatar : Evangeline Athanasia Katherine McDowell
○ Veux-tu un rang sous ton avatar :
Code:
<center>Error 404 :<br>Rank not found</center>
Petites infos en plus
○ Prénom : Jean-Christophe
○ Ton age : 23 ans (Fuck Yeah !)

○ Où as-tu découvert FTAS : Je suis l'un des membres les plus anciens porté disparut °°
○ Qu'est-ce qui t'a attiré dessus : Juste une envie de voir ce que ça donnait maintenant (et si vous étiez gentils)
○ Veux-tu avoir accès à la zone Hentai/Yaoi/Yuri : Vue que ça contient la partie "violences extrêmes", ouais pourquoi pas.
○ Code de validation : Je soussigné Kurokami Kokoro avoir lu et approuver la charte de Fairy Tail : The Dark Chess .


L'histoire

Introduction
Naissances et transformation

Cette histoire a commencé il y a bien longtemps de cela, dans une contrée lointaine aujourd’hui disparue dans les guerres. Cela aurait put être une histoire comme une autre, une histoire de jeune fille grandissant, devenant femme, se mariant et ayant beaucoup d’enfants. Mais la fatalité en voulut autrement…

Kokoro est née dans un pays en guerre, la fille bâtarde d’une paysanne et d’un seigneur. Elle aurait dut être élevé par sa mère, devenir une femme respectable sans aucune anicroche avec une vie simple. Mais elle à eu le malheur de naitre avec un énorme potentiel magique qui n’échappa pas au seigneur. Et il est bien connu que les gens de pouvoirs cherchent toujours à avoir plus de pouvoir. Ainsi, à ses quatre ans, la jeune fille fut arrachée aux bras de sa mère, et devant la résistance de cette dernière, la vit se faire égorger sous ses yeux, laissant là la première cicatrice indélébile de son histoire sanglante.

L’homme avait un double intérêt dans la jeune fille : premièrement se fournir une arme d’une puissance absolue pour faire taire ses opposants, et deuxièmement effectuer des recherches sur l’immortalité. Pour cela, il permit à la jeune fille d’apprendre la magie qu’elle maitrise actuellement, celle du Cœur des Ténèbres. Et il la lui apprit au travers de livres qu’il possédait, de livres uniques, écris dans une langue perdue. L’apprentissage se faisait dans la haine, la douleur et la violence. Une violence gratuite et exagérée qui ne trouvait pas d’égale…

Sa vie de tous les jours n’était en fait rien de plus que souffrance. Elle avait droit à un petit réduit pour logis, dans les catacombes du château. Ce logis, à peine assez spacieux pour lui permettre de dormir et de subvenir à ses besoins essentiels étaient situé près des geôles où étaient enfermés les condamnés à mort et autres miséreux potentiels. Mal éclairait, on y entendait constamment le râle des agonisant et la rage des vivants. La paix et le calme n’existaient pas en ce lieu, quand à l’amitié, l’amour et la tendresse, ils y avaient perdu tout leur sens. Une seule personne la traitait de manière à peu près humaine, et c’était la servante qui était chargé de lui apporter son repas une fois par jour.

Ses journées se passaient, entre l’arène de combat où elle devait affronter et tuer des prisonniers, parfois enfermés illégitimement, sous peine de mourir, et les laboratoires où des expériences des plus malsaines avaient lieux sur elle, lui demandant d’utiliser sa magie jusqu’à l’épuisement alors que des dizaines de mages observaient la moindre réaction d’un corps dénudé afin de « percevoir chaque détails » des effets de la magie sur son environnement et elle-même. Et quand elle essayer de résister ou de s’opposer, ne l’attendaient que fouet et famine, l’obligeant parfois à lutter pour sa vie après plusieurs jours sans la moindre tranche de pain.

Ce n’était pas vraiment une vie, mais plus une survie qu’effectuait alors la jeune fille à peine devenue femme jusqu’à l’âge de ses dix-septs ans. A force d’entrainement quotidien, elle était devenue une tueuse implacable, mais aussi une mage redoutable. Cependant, là où son propriétaire croyait avoir trouvé un pion des plus convenable pour ses luttes de pouvoirs et pour cette guerre, il ne trouva qu’une mort violente dans son sommeil, étranglée des mains de ce même pion, désirant plus que tout que ce dernier ait le temps de savoir qui l’avait tué…

Libérée du joug de son tyran et désormais en cavale, ce n’était pas la guerre qui s’envenimait chaque jour un peu plus qui bloqua la jeune femme, lui fournissant au contraire une occasion de se venger de tous ces nobles qui s’extasiaient devant elle lors des mises à mort où elle jouait le rôle du bourreau. Maintenant la proie c’était eux, et contre rémunération de la partie adverse, une par une, leurs têtes roulèrent sur le sol. Aucun n’y réchappa, et dans le chaos qui suivit la mort des nobles, le royaume disparut, avaler par l’empire voisin, mettant fin à cette guerre, mais laissant une nouvelle forme de menace planer sur le monde, une menace aux allures altières et aux longs cheveux blonds.

Chapitre I
Apogée et damnation

Quand à ce qui suivit cette « liberté », on peut facilement le comparer à la loi de Murphy.

La loi de Murphy est un concept qui dit que la tartine retombe toujours du coté beurré et que si elle ne retombe pas du coté beurré c’est que vous avez beurré le mauvais coté de la tartine. En d’autres termes il s’agit de la loi de l’emmerdement maximum : si une saloperie doit vous arriver, alors elle vous arrivera, quoi que vous fassiez contre. Et bien dans le cas de la vie de Kokoro, c’est exactement le même principe. Suite à son échappée belle et à la fin de la guerre dans son ancienne nation, on aurait put croire que sa montagne de morts s’arrêterait. Il n’en fut rien.

Il y a toujours de la guerre et de la haine quelque part dans le monde, et c’est pour cela qu’elle ne fut jamais en manque de business.

Tueuse émérite, elle acquit de nombreux surnom dans les pays où elle se trouvait : marche-mort, évangile des ténèbres, lames de l’ombre, main de mort, l’Immortelle… et des primes toutes aussi substantielles que ces surnoms n’étaient pompeux. Certains journaux à scandales s’amusaient à suivre la continuité de ses meurtres et tentaient de prédire qui serait sa prochaine cible. Au final naissaient ainsi sur elle mythes et légendes plus ou moins infondés, certains de ses actes étaient démesurément exagéré tandis que d’autres n’étaient même pas réellement de son fait : certaines personnes pensant empocher bénéfice en se faisant passer pour elle. Elle n’en avait cure.

En réalité, si ce genre de rumeurs et de faux crime faisaient augmenter la prime sur sa tête, elles l’aidaient également. Nombre de copycats d’elle s’étaient créé à travers le monde, prenant son nom et lui permettant de dissimuler plus facilement aux autorités sa véritable apparence. Elle avait put ainsi continuer à vivre une vie relativement normale en dehors de son travail, même si son compte en banque débordait littéralement : ses services n’étaient après tout pas donnés. Et c’était justement cela qui incitait tant de monde à jouer ses imitatrices.

C’est d’ailleurs durant cette époque là qu’elle rencontra Telos, même s’il serait plus correct de dire qu’elle en fit l’acquisition auprès d’un brocanteur qui ne savait pas vraiment ce qu’il avait trouvé. Cependant, elle, elle le savait. Non seulement, son histoire, elle la connaissait, mais en plus, c’était sur les mêmes champs de batailles qu’elles avaient agit par le passé. Cependant, à ce moment là elle n’avait plus l’air de la fière guerrière qu’elle avait connu, mais plus d’une poupée brisée, vidée de son énergie et perdue au milieu de tout un tas de vieilleries.

L’achetant pour une misère, Kokoro la ramena chez elle avant de l’activer à nouveau, la nourrissant de ses énergies magiques pour lui permettre de s’éveiller de nouveau. A dire vrai, Kurokami elle-même ne saurait vous dire si elle avait réanimé cette poupée de bois par sympathie, nostalgie ou quoi que ce soit d’autre. Quoi qu’il en soit, elle n’avait pas pris la peine de réfléchir plus avant au moment de l’achat : elle avait à l’époque de l’argent à ne savoir trop qu’en faire, autant dire que ce n’était pas un problème pour elle de céder de temps en temps à un de ses caprices.

Néanmoins, il fallait dire qu’elle ne s’attendait pas vraiment à ce que la femme-robot se mette en tête de considéré Kokoro comme sa maitresse légitime et de devoir donc la servir. Kurokami avait bien tenté d’objecter dans le sens contraire, mais même elle avait dut se résoudre face à une insistance mécanique qui ne savait souffrir de son avis. Au final, l’Immortelle se retrouva donc avec un robot maid sur les bras a qui elle devait recharger les batteries de temps en temps mais qui si l’on excepté cette nécessitée s’acquittait de ses tâches sans la moindre objection…

Et Kokoro fut bien obligé d’admettre par la suite que cette aide lui fut précieuse, la sortant parfois de situations épineuses, ou simplement lui facilitant la vie de tous les jours ensuite. Mais nous reviendrons sur ces détails là plus tard. A ce moment là, la maitresse des ombres se trouvaient à l’apogée de son pouvoir. Il n’y avait que peu de mages qui pouvaient rivaliser de puissance avec elle, et personne n’était à l’abri de cette faucheuse impitoyable, du moment que la prime était suffisamment élevée. Ainsi, elle en était devenue une sorte de mythe mondial, où l’on considéré qu’une « Immortelle » morte n’était pas la véritable Immortelle.

Une sorte de règne de terreur vivait avec son nom. Durant près de cent ans, elle fit régner la mort sur son passage, ne laissant que cadavre et survivant trop touchés pour décrire ce qu’ils avaient vu. Néanmoins, il est bon parfois de savoir se rappeler de ses limites et de savoir que rien n’est éternel, excepté la magie du cœur des ténèbres. Mais même en sachant cela, Kokoro commit une erreur qui lui fut « fatale », du moins sur un point de vue. Elle avait alors accepté une prime contre une magicienne très puissante du nom de Mavis Vermillion, magicienne ayant créé une guilde montant un peu trop vite en puissance aux yeux de ses commanditaires.

La recherche et l’embuscade furent longues et fastidieuse : il n’était pas aisé d’approcher un mage aussi puissant dans des conditions adéquates, même pour quelqu’un comme elle. Cependant, après plusieurs mois elle y parvint, la paye valait les moyens qu’elle y déployait, dépassant allègrement la dizaine de millions de jewels. Et même si elle n’était pas la personne la plus intéressée par l’argent, elle travaillait pour de grosses sommes, car en dessous de cela, les clients n’avaient plus l’impression de réellement embaucher celle que l’on avait surnommé l’évangile des ténèbres. Une douce ironie que d’être obligé de se faire payer à grand frais afin d’être reconnu pour son travail.

La rencontre se fit finalement sur Tenrou Island, et autant dire tout de suite que la rencontre au somment entre ces deux mages ne laissa pas indifférent l’avenir de l’Immortel, ni celui de Telos.

Chapitre II
Pertes et fracas

Texte Texte Texte Texte Texte
Texte Texte Texte Texte Texte
Texte Texte Texte Texte Texte
Texte Texte Texte Texte Texte
Texte Texte Texte Texte Texte

Chapitre III
Actualités et nouvelles

Texte Texte Texte Texte Texte
Texte Texte Texte Texte Texte
Texte Texte Texte Texte Texte
Texte Texte Texte Texte Texte
Texte Texte Texte Texte Texte


Description Mental

« Kurokami Kokoro ? Je suis sur qu’au fond, même si elle ne veut pas le dire c’est juste une chic fille qui n’a pas eu de chance par le passé, mais ça elle veut pas en parler donc… Bah, dans tous les cas elle s’est calmée depuis que je la connais, un peu. Et puis, dans le pire des cas, le sceau que je lui aie apposé lui limite encore ses pouvoirs. C’est sans doute là la chose qu’elle hait le plus au monde, ce sceau, juste après vient moi-même et ensuite les crêpes au fromage. Hé hé…

La majorité des gens vous diront sans doute qu’elle n’est qu’une petite fille comme les autres maintenant, qui vit sa vie tranquillement, en jouant aux billes avec les garçons de son âge et ce genre de trivialités sans importance. C’est l’image qu’elle veut faire croire car au final, ce qu’elle a toujours recherché n’était peut être qu’un peu de paix. Enfin, il faut dire que ses méthodes pour l’obtenir ont toujours été des plus radicales, et aujourd’hui encore, si quelqu’un ou quelque chose menace sa tranquillité, elle peut devenir aussi méchante que… que… qu’un diablotin sur qui on aurait lancé une boule de neige. Et elle est tout aussi menaçante, ce qui n’est pas mal pour une gamine de douze ans.

Néanmoins, elle aime bien jouer sur l’image qu’elle donne aux autres afin de pouvoir se servir d’eux après. Ce n’est pas quelque chose que j’apprécie chez elle cependant. Elle à tendance à un peu trop abuser de cela pour obtenir ce qu’elle désir, et parfois essayer de deviner ses intention donnerait la migraine à une boite d’aspirine. Et oui, cette fillette est complexe pour une gamine de douze ans, et désobéissante aussi. Très désobéissante : elle n’écoute jamais ce que je lui dis et n’en fait toujours qu’à sa tête. J’aimerais bien que des fois elle soit une petite fille sage qui fait ce que lui dit son esprit gardien… fuuuuu.


- Mavis ?

- Et puis, a coté, elle se prend toujours trop au sérieux, toujours à être carré et droite dans ses bottes. Quand elle ne manipule personne ou ne fais pas de faux semblant elle semble toujours inexpressive, voir blasée, comme si tout ce qui se passait autour d’elle n’était que d’un ennui profond et qu’elle méprisait toutes les personnes qui l’entouraient. On pourrait même la qualifié de froide, mais certainement pas de frigide, oh ça non, hé hé. Ca au contraire, elle n’est pas trop froide sur ce plan là, mais pas un mot à personne, sinon elle me tuerait, ou du moins elle essaierait encore plus.

Car oui, ça pour être colérique, elle l’est la gamine. Petite mais teigneuse hein ? Et puis rancunière avec ça, figurez vous qu’une fois y a une personne qui lui à fait la petite blague de l’emprisonner dans un corps d’enfant, et bah elle lui en veut encore aujourd’hui, plus de deux cents ans après !


- Mavis…

- Bon, après ça se comprend, l’autre personne est morte avant d’avoir put lui rendre son apparence d’origine, donc forcément, ça peut créer quelques tensions, mais quand même ! Après elle s’étonne que je dise qu’elle ne sait pas se comporté en personne civilisé, mais il faut savoir pardonner parfois ! Même si c’est difficile. Et puis, je suis pas si méchant que ça avec elle, bon je la taquine un peu mais sans plus. Je l’aime bien moi, malgré son sale caractère, ses manie et sa tendance à manipuler toutes les personnes qui l’entourent…

- Mavis !

- Quoiiii ?

- Que tu casses du sucre sur mon dos, ok, que tu me nargues, passes encore… Mais pourquoi tu dis tout ça à un pot de fleur ?

- … Parce que lui il ne part pas quand je lui parle ? Bah quoi c’est chiant de ne pouvoir parler qu’à toi et Telos à force !



Description Physique

Vous voyez une belle blonde platine aux cheveux longs, les yeux bleus, la peau d’une poupée de porcelaine, une poitrine opulente et une chute de rein des plus provocantes ? Imaginez maintenant cette personne dans une tenue type robe de soirée relativement provocante, avec un air distrait dans le regard et un sourire en coin énigmatique sur le coin du visage. Cette image est plutôt agréable à l’esprit des hommes et jalousé de celui des femmes. Vous avez là en effet ce a quoi ressemble Kurokami, ou du moins ce à quoi elle aurait dut ressembler, si une certaine personne ne l’avait pas scellé dans le corps d’une enfant de douze ans…

Et oui, Kurokami n’a qu’une douzaine d’année, du moins physiquement depuis que Mavis Vermillion a scellé ses pouvoirs dans son corps. Depuis cette époque, la jeune fille à gardé le même visage d’enfant qu’à cette époque, et le même corps plat et insipide. Faible et fragile, elle l’était déjà avec son corps d’adulte, se reposant sur sa grande maitrise magique pour se défendre, cependant, avec le retour en enfance, autant dire que sa force est devenue ridicule. Autant vous dire qu’elle-même n’aime pas le moins du monde son corps actuel.

Ce sceau à laisser un tatouage à même sa peau, dans son dos représentant un dessin aux motifs complexes inscrit dans plusieurs cercles concentriques. Un grand nombre de runes se trouve marqué sur ce tatouage, mettant le scellé sur une âme damnée. Le plus souvent caché, ce sceau est cependant étrange et fascinant pour quiconque arrive à le regarder, même pour elle quand elle l’observe aux travers d’un jeu de miroir, sans doute la chose la moins désagréable des conséquences de ce sort que ce tatouage lui prenant les trois quart de son dos. Etrangement, Kokoro à remarqué que le tatouage évoluait et se muait lentement au fil du temps, changeant très lentement mais de manière certaine, comme mue d’une vie propre à tel point qu’il est impossible d’en définir un tracé exact. Elle dit ironiquement que quiconque l’observe trop longtemps pourrait finir par faire partit de ses complexes gravures…

Cependant, ces gravures noires sont masquées aux yeux du commun des mortels par les habits que porte la demoiselle. Car malgré son physique jeune, elle sait depuis le temps se mettre en valeur, et peut avoir recours à de multiples styles vestimentaires allant de la tenue de soirée à la robe de loligoth. D’ailleurs, certaines de ses tenues sont parfois… totalement excentrique de nature, et l’on pourrait se demander de manière légitime si elle se trouve dans un état de santé mental convenable quand elle les portes. Pour ce qui est de ses sous-vêtements… on se contentera de dire qu’on ne s’attend pas à les trouver sur une fillette faisant à peine douze ans physiquement, sinon on risquerait d’être un brin trop explicite.

Après, c’est une question de gout, pour une fille de 12 ans, Kurokami n’est pas laide, loin de là. Elle est cependant très loin d’atteindre les standard de beauté conventionnels des non lolicons qui peuvent se trouver autour d’elle durant la vie de tous les jours. Et d’un autre point de vue, ça lui évite nombre de prétendant pervers qui lui couraient après du temps où elle était une femme adulte à forte poitrine…




Dernière édition par Kurokami Kokoro le Dim 26 Fév - 11:52, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas

Administrateur démoniaque♣ Mage de rang A ♣
avatar

Administrateur démoniaque
♣ Mage de rang A ♣

▌Messages : 248
▌Jewels : 57258
▌Date de naissance : 01/12/1990
▌Date d'inscription : 16/12/2011
▌Age : 27

MessageSujet: Re: Kurokami Kokoro, celle qui annonce la fin du monde...   Lun 13 Fév - 13:25

Hello et bon retour x)

C'est marrant, j'ai su immédiatement qui t'étais rien qu'en lisant ton pouvoir, le temps passe mais rien ne change.

Concernant ce dernier, j'ai peut être mal compris, mais en somme ton pouvoir te permet limite de réduire toute chose à néant ?




~ Co Fondateur ~ Maître du Jeu ~ Grand Manitou des fiches techniques ~ Roi des PNJs et de la modestie ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

MessageSujet: Re: Kurokami Kokoro, celle qui annonce la fin du monde...   Lun 13 Fév - 13:46

C'est plus ou moins l'idée en effet, dans l'absolut tout du moins : après il est plus simple de réduire la lumière à néant que la magie, la magie que l'air, l'air que les liquides, les liquides que la matière. En d'autres termes c'est un pouvoir qui peut être très utile sur certains plan mais se trouve tellement énergivore sur d'autres qu'il en devient beaucoup moins rentable. Ca dépend en fait de ce que l'on veut "enlever", mais le but premier de la magie en question est d'être "antimagique" justement.


Edit : Magie modifié, retrait de la partie antimagie.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Kurokami Kokoro, celle qui annonce la fin du monde...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kurokami Kokoro, celle qui annonce la fin du monde...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La place d'Haïti dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail : The Dark Chess :: Archives des Présentations-