Bonjour à toutes et à tous, Je vous rappelle qu'il est inutile de me contacter
par MP sur ce forum pour toutes questions en rapport avec celui-ci puisque ce dernier est fermé de façon
définitive. Néanmoins, nous vous invitons à nous rejoindre sur Fairy Tail Rebellion qui est ouvert
depuis 1 an et demi maintenant.

http://www.fairytail-rebellion.com/forum
http://www.fairytail-rebellion.com/forum
http://www.fairytail-rebellion.com/forum


Bonne continuation à tous et merci encore d'avoir partagé cette aventure avec nous.
Ryuu .

Partagez | 
 

Un enlèvement sans bavure s'il vous plaît !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

♦ Mage de Rang C ♦
avatar

♦ Mage de Rang C ♦

▌Messages : 179
▌Jewels : 44638
▌Date de naissance : 18/06/1991
▌Date d'inscription : 26/12/2011
▌Age : 27

MessageSujet: Un enlèvement sans bavure s'il vous plaît !   Mer 25 Jan - 12:58




Une journée banale… Enfin c’est ce que je me disais en me levant ce matin. Le même rituel : Une bonne douche chaude pour se réveiller dans la bonne humeur avant de passer par la pièce centrale de Hell Frost Palace pour faire un tour du côté du tableau des missions. Les gens me disaient matinal mais tout le monde sait que l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt ! A cette heure de la journée, ma chemise manche longue blanche – manches remontées jusqu’au coude, toujours ! – mon jean noir, ma ceinture de cuir blanche et mes chaussures montantes, assortis à mes chaussures – On a le style ou on ne l’a pas – n’était remarqué que par les rares personnes à ne pas encore dormir. Enfin bon, je n’avais pas non plus envie d’être au centre des attentions. Comme je le disais, je me dirigeais donc tranquillement vers le tableau des missions. Scrutant les différentes affiches, une retint mon attention – il en faut bien une n’est-ce pas ? – et me laissa perplexe. Une mission d’enlèvement. A moitié dans mes cordes diront nous. Aucune précision de plus si ce n’est une heure et un point de rendez-vous pour ceux intéressés qui désiraient plus de précisions. Il était prévu pour 8h du matin, non loin des ruines de Xiaoshi. Eux aussi étaient très matinaux. J’avais donc décidé d’y aller et arrachant l’affiche, je me déplaçais rapidement vers la cuisine, le temps de faire le plein de force et de provisions rangés dans un sac, et couru jusqu’à la salle des téléporteurs. Par chance, nous faisions un petit détour rapide non loin des frontières de Xiaoshi ce qui me permis de me rendre à l’heure au point de rendez-vous.

Mes contacts ne se firent pas attendre et me firent entrer dans une sorte de souterrains. L’ambiance était très froide, les murs noirs étaient éclairés avec parcimonie par des torches. Grâce à ces petites sources de lumière, je pus entrevoir le visage de mon guide. Un visage assez dur, vieillit par ce style de vie et usé par les combats. J’avais devant moi un véritable vétéran des guerres. Ses vêtements étaient cachés par une longue toge. Le dédale de couloirs et d’escaliers me mena dans une nouvelle salle, tout aussi sombre mais spacieuse. Il n’y avait que le strict minimum : une table, quelques chaises en bois, des caisses dont la contenance m’échappait, et quelques chandeliers. Une atmosphère presque démoniaque ressortait des murs de cette pièce, murs qui entre parenthèses étaient décorés de tout un tas d’épée, de katana, de lance, d’hache, de fléau et de tous un tas d’autre armes toutes plus dangereuses les unes que les autres. Hormis la personne m’ayant accompagné jusqu’ici, aucun des clients ne désirait sortir de la pénombre. Glauques l’ambiance, ce manque de confiance était peu présent lors de mes anciennes missions mais je présume que chacun fait comme il le souhaite. L’un d'entre eux pris la parole, surement le chef de cette brigade.

« Vous êtes ici pour accomplir l’enlèvement ? J’aimerais d’abord une preuve que vous êtes bien un mage noir et non un quelconque soldat ou mage blanc qui tenterait de s’infiltrer. »

Ainsi, toutes ces mesures de sécurité n’étaient là que pour vérifier ce petit détail ? Pourquoi leur fallait-il forcément un mage noir ? Bref, je n’avais aucunement l’envie de me poser toutes ces questions de si bon matin et me contenta d’obéir. Mon haut ne me permettant pas de leur montrer directement mon tatouage, je fus obligé de détacher quelques boutons de ma chemise pour faire passer mon bras droit à l’extérieur du vêtement. Dévoilant ainsi la marque des Black Panthers, je dis d’un ton plutôt neutre – du moins je le pensais neutre, je ne sais pas comment eux l’ont pris :

« Rassurés ? Vous allez maintenant m’expliquer en quoi consiste la mission ? »

Me rhabillant, j’écoutais les explications de mon guide :

« Comme noté sur l’affiche, il s’agit d’un enlèvement. Attention, il doit se passer dans la plus grande discrétion.
-Comme tous les enlèvements…
-Celui-ci est encore plus spéciale, il s’agit d’enlever l’héritière du trône.
-L’héritière ? Mais pour quelles raisons ?
-Avez-vous réellement besoin de la raison ?
-Si vous souhaitez que je m’attèle à cette tâche, il ne faudra rien me cacher. »


Le porte-parole s’arrêta net avant de partir consulter les autres membres de la brigade. Je restais sur place, tentant de capter quelques mots de cette conversation tenue à voix basse mais c’était peine perdue. Pendant ces quelques instants, je tournais la tête, tentant de vérifier s’il n’y avait quelques pièges posés que je n’aurais pas perçu au premier regard. Rien ne ressortait. Mais une chose est sûre : il n’y avait qu’une seule sortie. Elle se trouvait dans mon dos. Autant dire que si le marché ne se passait pas bien, j’aurais un avantage considérable sur eux lorsque je déciderais de m’enfuir. La personne m’ayant servi de guide revint alors à moi :

« C’est d’accord… Si nous visons cette jeune femme, c’est pour faire pression sur le gouvernement, nous voulons notre liberté.
-Votre liberté ? Je n’ai jamais entendu parler d’un quelconque roi oppressant son peuple en Xiaoshi.
-C’est parce que justement, nous n’avons même pas assez de liberté pour pouvoir en parler en dehors de nos frontières. Alors, nous aiderez-vous ?
-Vous aidez … »


Son discours m’avait touché, la famille princière mettait-elle autant de pression sur les habitants de Xiaoshi ? Alors comme ça, il voulait être un tyran ? Pour moi, il n’était pas plus qu’un déchet. Il était temps que quelqu’un le remette à sa place. J’aurais préféré m’occuper directement de cette vermine mais le destin en a voulu autrement. J’enlèverai donc sa tendre fille pour aider le peuple à se soulever.

« Bien sûr que je vais vous aider. Mais à une condition qui, d’après ce que vous venez de me dire, ne vous gênera point pour accomplir votre tâche.
-Faites nous part de cette condition, jeune panthère.
-A aucun moment, vous ne toucherez à cette jeune fille. Que ce soit brutalement ou d’une autre manière. Je resterais avec vous le temps de votre marché, histoire de vous aider si votre cher roi attaque. Puis lorsque l’accord sera conclu, nous la relâcherons. D’accord ? »


Il semblait contrarié par cette condition. Il accepta cependant ma requête et me tendis une feuille portant des écritures :

« Sur cette fiche, vous trouverez la description de votre cible. Il est difficile de se tromper, même dans le noir. Vous aurez aussi toutes les informations utiles notées. Faites très attention à vous. Ne vous faites surtout pas remarquer. D’après des sources sûres, elle se trouvera à Zhongxin ce soir. C’est à ce moment-là que vous attaquerez. Nous vous attendrons ici demain. Faites en sortes de ne pas être suivi et …
-Ne vous inquiétez pas pour moi, préparez simplement mon argent et veillez à avoir suffisamment de nourriture, d’eau et de place pour tout le monde. Je monterais personnellement la garde de la princesse. Sur ce. »


J’avais parlé avec une voix presque digne de Nii-sama. Commençait-il a déteindre plus sur moi que je ne le pensais ? C’était fort probable. En partant, j’attrapais une des capes noires posée sur une caisse, l’enfilait et plaçait la capuche sur mon crane.

« Je vous emprunte cela, on se revoit demain. »

Claquant la porte et repassant le labyrinthe de couloir et escalier, – difficilement vu mon sens de l’orientation hyper développé- je sortis au grand jour et commençait à me déplacer vers Zhongxin. Ma tenue me servirait de couverture. J’étais un aventurier parti découvrir les ruines et revenu prendre un peu de repos sur la capitale. La nuit tombait, ma proie approchait.





Salamèche !


Dernière édition par Koji Akio le Mer 14 Mar - 21:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

★ Fondatrice Perverse & Sadique ★« J'suis l'ombre de moi-même »★ Mage de Rang A ★
avatar

★ Fondatrice Perverse & Sadique ★
« J'suis l'ombre de moi-même »
★ Mage de Rang A ★


▌Messages : 360
▌Jewels : 58913
▌Date de naissance : 05/02/1994
▌Date d'inscription : 14/12/2011
▌Age : 24

MessageSujet: Re: Un enlèvement sans bavure s'il vous plaît !   Ven 27 Jan - 23:41

Musique d'ambiance:
 
Un enlèvement sans bavure s'il vous plaît !

Rencontre avec La Mort


All that I'm living for
All that I'm dying for
All that I can't ignore alone at night


Je veux me réveiller. Laissez-moi sortir de ce rêve , ce cauchemar serait plus juste. Je veux ouvrir les yeux, sentir mon coeur battre dans ma poitrine, même s'il est agité, je veux arrêter d'avoir besoin de courir, de me rattraper de justesse aux murs qui m'entourent pour ne pas sombrer, me perdre dans mes objectifs, dans ma vie. Je deviens folle ? Non seulement affoler. Je cours, encore et encore, pied nu dans cette forêt assombrit, sinistre, effrayante. Je m'écorche le pied sur une branche étalée sur le sol puis percute de plein fouet un arbre, tombant ensuite en arrière. Haletante, je regarde vivement autour de moi, sur mes gardes, aux aguets. Laissez-moi ouvrir les yeux. Laissez-moi...vivre...

I can feel the night beginning
Separate me from the living
Understanding me


Je veux crier, vider ma peur. Oui, même les plus grands peuvent avoir peur. Je m'agite en sentant l'atmosphère devenir lourde avant de me relever rapidement. Mes minutes sont comptées, il faut que je me mette à l'abri. Je vois entre les branches d'arbres, la lumière se faire moindre. La nuit est en train de tomber, cette chose va gagner en vitesse , en puissance. Combien de temps encore vais-je pouvoir la distancer...Jusqu'au jour où elle m'engloutira. Qu'elle posera sur mes lèvres, un baiser de mort pour m'emmener avec elle.

After all I've seen
Piecing every thought together
Find the words to make me better
If I only knew how to pull myself apart


Sans prêter attention à mon pied ensanglanté, je me relève en m'appuyant sur l'arbre que j'avais percuté, puis je reprends ma course mortelle dont le but n'est pas d'arriver à la ligne d'arriver, mais de distancer le plus longtemps possible cette ombre noire, brumeuse. De distancer la mort elle-même. Pourquoi je cours...Pourquoi je lutte contre une chose inévitable... Je veux vivre, mais y arriver seule est impossible...Après tout, je ne suis rien. Qu'une femme au coeur de dragon, prisonnière de ses chaînes incassables... Je suis seule...J'ai toujours été seule depuis ce jour. Pourquoi est-ce que je dois continuer d'en souffrir encore aujourd'hui...

All that I'm living for
All that I'm dying for
All that I can't ignore alone at night
All that I'm wanted for
Although I wanted more
Lock the last open door - my ghosts are gaining on me


Je cours, je sens l'air froid entré dans mes poumons, me les lacérant presque de l'intérieur avant de ressortir pour se renouveler, je sens cette chose se rapprocher de moi, essayait de m'attraper, de m'enlacer contre son corps transparent, à peine visible... Les armes sont d'aucune efficacité contre elle, la magie non plus. Les mots encore moins...Seule le gout d'une âme peut la calmer... Et cette âme sera la mienne. Je finis par ne plus sentir le sol sous mes pieds, je ne sens plus mes pieds tout simplement... Je sens mon coeur se tourner lentement...C'est la fin... Cette chose m'a attrapé... Entourant autour de moi, ses longs bras, on dirait de la fumée noire... Cette chose n'a pas de corps, pas de tête, de jambes, rien... Ce n'est qu'un tas de fumée noire intelligente...

« Pourquoi cours-tu ainsi ? Cela ne sert à rien de tenir tête à ton destin. Ton heure est arrivée, les cloches résonnent dans ma tête, ton nom y est graver, Ton âme est désormais à mienne... Je suis La Mort, enchantée. »

Guess I thought I'd have to change the world
To make you see me
To be the one
I could have run forever
But how far would I have come
Without mourning your love ?


Les yeux grands ouverts, le cœur battant rapidement, le front en sueur, je me redresse d’un coup, assise, là, sur mon lit, un drap couvrant mon corps. Je ballais d’un coup d’œil la chambre en attrapant une de mes dagues que je gardes toujours caché sous mon oreiller. Rien. Je suis seule. Je sursaute en entendant quelques choses cognés violemment contre la fenêtre, en me tournant vers elle, la lame brandit en avant…Ce n’est qu’un oiseau…Je sors du lit et pose mes pieds au sol, mais je serre brusquement les dents en grimaçant…Je regarde immédiatement mon pied, couvert de sang, une jolie entaille sur le talon…Pourtant, ce que j’ai vu n’étais qu’un rêve ? Un cauchemar…non ? Je secoue la tête…J’ai du me faire ça hier soir s’en m’en rendre compte à cause de la fatigue… Ouai…A cause de la fatigue… Je m’approche en boitant légèrement de la fenêtre que j’ouvre une fois arrivé prés d’elle. Je prends dans mes mains l’oiseau qui s’était heurter à ma fenêtre et lui donne l’élan nécessaire pour lui permettre de se revoler d’un pousser de bras.

All that I'm living for
All that I'm dying for
All that I can't ignore alone at night
All that I'm wanted for
Although I wanted more
Lock the last open door - my ghosts are gaining on me


Je secoue doucement la tête, comme pour me ressaisir... Il faut que j'aille à Xiaoshi...Depuis que j'ai appris que j'en été l'héritière, je n'y suis pas retourné... Moi héritière d'un pays ? Si un jour je suis Reine, j'aimerais que tous les habitants du pays puissent vivre librement, qu'il n'y est pas de meurtriers, de violeurs, d'assassins et j'en passe... Que les gens s'entraident...Qu'ils aient confiance en leur dirigeants...J'appellerais plutôt ça, leur conseilliés... Nous ne sommes pas des dieux, nous les nobles. Juste des humains de familles largement aisées qui ont décidé part le passé de gouverner les pays. La liberté...Se serait bien que tout le monde puissent y goutté sans avoir besoin de faire partie d'une guilde. Mais il ne faut pas rêver.

Je m'habille, pour une fois d'une fine robe, qui m'arrive jusqu'aux genoux, j'enfile des bottes à talon, qui montent sous les genoux. Puis je relève la robe pour attacher autour de mes cuisses des sangles pour y glisser mes lames, on est jamais trop prudent. Je me passe un rapide coup de brosse puis j'enfile ma veste avant de sortir de la chambre. Je suis habillé comme une fille aujourd'hui... ça fait bizarre. Et les membres de la guilde ne se privent pas de me le faire remarquer vu les regards qu'ils me lancent. Je soupire et je m'empresse d'entrer dans la salle des téléporteurs, direction Xiaoshi. Zhongxin, la capitale pour être plus précisent. Je veux juste passer le reste de la nuit au calme, à l'extérieur de ma chambre...Pour réfléchir... De souvenir, je sais que Zhongxin est une ville assez calme la nuit, du moins, cela dépend des quartiers...

Une fois sur place, les mains dans les dos, je marche en chantonnant un petit air qui me vient de ma mère... Je traverse les rues les unes après les autres, sans réellement faire attention à ce qui m'entoure. Je pourrais être suivis que je ne le remarquerais probablement pas... Je tourne sur moi-même en réfléchissant à ceux cauchemar que j'ai fait plus tôt...j'ai encore mal au pied, je n'ai d'ailleurs pas soignée la plaie. Il ne manquerait plus que je tombe sur un psychopathe accroc au sang humain. Je sautille, encore, puis je retourne sur moi-même, faisant tournée les volants de ma robe en même temps en souriant, je ne veux pas repenser à ce rêve, autant essayé de profiter de la douce fraicheur de la nuit que peu de gens savent apprécier et du calme qui règne dans ces quartiers...Mais visiblement peine perdue... Je me heurte à quelque chose, ou plutôt quelqu'un...

Should it hurt to love you ?
Should I feel like I do ?
Should I lock the last open door - my ghosts are gaining on me.





Codage by Ryuu Rose Callyum. Don't Touch !



I am Zekrom ♥️

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairytail-dark-chess.forumgratuit.org

♦ Mage de Rang C ♦
avatar

♦ Mage de Rang C ♦

▌Messages : 179
▌Jewels : 44638
▌Date de naissance : 18/06/1991
▌Date d'inscription : 26/12/2011
▌Age : 27

MessageSujet: Re: Un enlèvement sans bavure s'il vous plaît !   Dim 29 Jan - 23:20




Je marchais lentement dans les rues de la capitale, recherchant désespérément ma proie. On m’avait donné un quartier comme information, une description d’une belle jeune femme aux cheveux roses, toutes les possibilités que j’avais pour l’enlever mais on ne m’avait indiqué ni heure ni lieu pour l’enlèvement. Me donner seulement la moitié des informations … J’avais l’impression de m’être encore fourré dans de beaux draps. Sérieusement, est-ce qu’un jour j’aurais une mission simple, du genre « faire ci à tel endroit et ce sera fini » ? Non parce que, je veux bien être bon et avoir besoin d’un minimum de difficulté mais je ne cracherais pas sur un simple assassinat. Une simple mission où les informations sont totales et où l’on ne doit pas jouer au chat et à la souris avec la proie. Mais en y repensant, c’était surement plus amusant comme ça et je me lasserais avec les missions simples. Marchant silencieusement dans l’obscurité de la nuit, capuche sur le crane – de manière à ce que seules mes fines lèvres soient visibles- et le reste du tissu cachant le reste de mon corps, je tournais limite en rond dans le quartier indiqué, à la recherche de la femme aux cheveux rosâtres. Les informations que je possédais sur elle étaient très sommaires : une femme d’environ ma taille, un corps et des formes très agréables à regarder et des yeux qui changeraient de couleur selon le temps extérieur. Autant dire que je ne savais rien de la demoiselle. Les yeux d’une couleur qui change … Comme si dans cette nuit noire j’arriverais à les distinguer… En gros, je cherche une femme qui fait ma taille, aux cheveux d’une couleur réellement étrange et aux formes attirantes. C’est tellement plus simple résumé comme cela … J’avais au moins la chance de ne croiser que très peu de personnes dans ce quartier et pouvait donc me concentrer plus facilement sur la description de ma cible.

Encore une rue de plus … Mais cette fois-ci, la brise m’avait accompagné et ce petit air frais me faisait du bien, aussi bien physiquement que moralement. Je repensais alors aux raisons qui m’avaient été données par mes clients. Xiaoshi, un royaume oppressé ? Je n’avais pourtant croisé aucun garde jusque-là… Et je me baladais tranquillement dans les rues de la capitale à cette heure tardive. M’aurait-on menti ? Ou alors se préparait-il quelque chose d’une assez grande envergure pour forcer les soldats à rester auprès de leur roi ? Ou pire encore, et s’ils escortaient la princesse ? Il me faudrait me débarrasser d’eux avant de pouvoir la récupérer ? Inquiétant … Enfin, ce ne sont pas quelques gardes qui empêcheront une panthère de faire son travail ! Après tout, même les officieux n’avait pas réussi à me stopper ! J’étais entré dans mon délire de combat, m’imaginant différents moyens de combattre mes ennemis, essayant différentes tactiques d’attaques, changeant le nombre d’opposant etc. En gros, tout se passait dans ma tête et je ne faisais même plus attention au reste… J’aurais peut-être dû… Ça m’aurait évité ce choc ! Vous vous demandez surement lequel ? Et bien laissez-moi finir de raconter ! J’ai carrément heurté quelqu’un ! Vous savez, dans ce genre de moment, vous ne savez pas trop quoi faire …

Sur le coup, j’ai vraiment eu mal. Non pas pour moi, je suis peut être léger mais j’ai réussi à tenir debout. Mais pour la jeune fille que j’ai heurtée de plein fouet. Elle était tombée sur le cul – a proprement parler – et ses cheveux cachaient maintenant ses yeux et une partie de son visage mais à ce que je pouvais voir, elle devait être réellement belle. Des cheveux d’une couleur assez pâle et peu ordinaire. Un peu rosâtre je dirais même si c’était difficile à définir dans la nuit. De belles formes se dessinaient sur sa robe. Attendez une seconde ! Des cheveux roses, un beau visage, des formes alléchantes et ce quartier … Est-ce que... Non ! Je serais tombé nez à nez avec ma cible ? Et bien, je ne sais pas si je dois considérer cela comme une chance énorme ou la poisse du siècle. Fini l’attaque furtive. Il me fallait trouver une autre alternative. Mais tout d’abord, restons poli. Me baissant un peu, je lui tendais une main amicale, un sourire dessiné sur les lèvres – seule partie visible de mon visage, rappelons-le – avant de lancer un :


« Pardonnez-moi, j’étais perdu dans mes pensées et je ne vous ai pas vu ni entendu arrivée. Vous allez bien ? »

S’agrippant à moi, elle se releva avant d’épousseter sa robe. Elle me répondit d’un sourire. Etrangement, mes clients avaient sous-évalué sa beauté. Je n’avais aucun renseignement sur son âge ou son nom. Mais je n’étais pas là pour faire des politesses. J’espère qu’elle n’avait pas décelé mon aura que je tentais de masquer le plus possible. M’inclinant, je lui souhaitais une bonne soirée avant de reprendre mon chemin. Tout du moins, de feinter de le reprendre car une fois passé derrière, je me retournais et mis sur son nez et sa bouche un tissu imbibé de chloroforme. Elle se débattait avec force et rage mais le sommeil ne tarda pas à la gagner et je pus soulever son corps pour l’amener à mes commanditaires. La nuit était à son apogée. Le boulot terminé, il était temps de « livrer le colis » en lieu et en heure. Après tout, les Black Panther ont une réputation à tenir et en tant que lieutenant, je me dois de montrer l’exemple !

Je vous mentirais en disant qu’à aucun moment du retour, mon instinct ne m’avait pas donné envie de profiter de cette situation. Après tout, j’avais une belle jeune femme endormie à porter de main – c’était réellement le cas de le dire. Simplement, mon respect pour elle et mon honneur m’ordonnaient de ne rien en faire et je réussi tant bien que mal à la ramener à eux.

Le soleil commençait à peine à pointer le bout de son nez à l’horizon lorsque j’arrivais à la planque de mes clients, la rose sur mon épaule droite. Adoptant de nouveau un visage des plus neutres, seuls quelques mots sortirent de ma bouche lorsque mon guide vint à ma rencontre :

« Mission accomplie »

Le suivant à travers le même dédale que la veille, je vis qu’ils avaient aménagé une chaise au centre de la pièce, des cordes autour et du ruban adhésif autour pour accrocher la prisonnière et éviter son échappée.

« Et en ce qui concerne l’alimentation ? Avez-vous tout prévu ? »

Il souleva le couvercle d’une caisse, me montrant le stock de vivres. Je posais alors le corps de la princesse avec toute la délicatesse qu’elle méritait. Les laissant l’attacher, je restais tout de même à côté et veillait à ce qu’il n’y ait aucun débordement à ces contacts. Ils l’avaient ficelé convenablement pour qu’elle ne puisse tenter aucun mouvement. En guise de réveil, mon guide lui jeta de l’eau directement sur tous le corps. Ses acolytes enroulèrent autour de la rose des câbles qui semblaient faits d’un alliage bien spécial et enterrèrent l’autre bout dans le sol. Il ajouta alors:

« Comme ça tu ne pourras pas utiliser ta magie
-Comment ça sa magie ? Vous m’aviez caché cela ?
-Oui, c’est pour cela que nous avons engagé un mage noir.
-Et il y a d’autres trucs que vous m’avez cachés ?
-Non, c’est le seul point que…
-Vous pensez réellement que je vais pouvoir vous faire confiance à nouveau ?
-La mission a commencé. Et il est de votre devoir de la terminé n’est-ce pas ?
- Je … »


Il avait raison, il en était de mon honneur de panthère de mener cette mission à bien. Me retournant vers la rose, je vis ces yeux s’entrouvrir. Que lui réservait-il encore ? Il n’avait pas intérêt à briser la clause de notre contrat.






Salamèche !


Dernière édition par Koji Akio le Lun 20 Fév - 9:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

★ Fondatrice Perverse & Sadique ★« J'suis l'ombre de moi-même »★ Mage de Rang A ★
avatar

★ Fondatrice Perverse & Sadique ★
« J'suis l'ombre de moi-même »
★ Mage de Rang A ★


▌Messages : 360
▌Jewels : 58913
▌Date de naissance : 05/02/1994
▌Date d'inscription : 14/12/2011
▌Age : 24

MessageSujet: Re: Un enlèvement sans bavure s'il vous plaît !   Dim 19 Fév - 23:26

PAS ENCORE CORRIGER

Un enlèvement sans bavure s'il vous plaît !

Le néant


Pour un fois que je suis de bonne humeur après avoir u le malheur de faire ce cauchemar une fois de plus, il faut que du a mon inattention, je me fasse percuter par un inconnu. Tombant sur les fesses en lâchant un léger soupire, voir un court gémissement exprimant ma surprise, la légère douleur que mes fesses me causent. Sans lever la tête, me contentant de fixer le sol, les jambes plier, un peu écartées, mes sous-vêtement à vu, porte-jarretelles, string. Rougissant brusquement, je resserre aussitôt les jambes, espérant que la personne que j’ai percuter ‘ai rien vu…

J’arbore un sourire, mi faux, mi vrai, presque incère et je lève la tête vers l’inconnu, me rendant compte qu’il s’agit d’un homme. C’st vrai , j’avais pas fait le lien de suite étant trop secouer par mon rêve encore, puis ma chute, mais il a bien des chaussure de mec. Je le fixe de mes yeux bleutés, alors qu’il me temps la main après s’être légèrement pencher vers moi. Dans d’autres circonstances, je lui aurais mordu la main…Mais je préfère la lui saisir pour une raison qui m’échappe… Suis-je si désespérer ?, Non non non…Je refuse. J’attrape sa main et me relève aussitôt après m’être agripper délicatement au jeune homme. Le gratifiant d’un sourire.

« Pardonnez-moi, j’étais perdu dans mes pensées et je ne vous ai pas vu ni entendu arrivée. Vous allez bien ? » Dit-il simplement tendis que moi je reste quelques secondes encore agripper à lui. « Excusez mon inattention je vous prie, j’avais la tête ailleurs… » dis-je en affichant un fin sourire, lâchant finalement l’inconnue en tapotant mes vêtements pour retirer la poussière accrochaient à ceux-ci. Je lève lentement la tête et je vois le jeune homme s’éloigner. Il avait probablement mieux à faire que tenir compagnie à une femme comme moi, surtout que je ne dois pas être de compagnie agréable ce soir, après avoir encore cauchemarder. Des fois je me dis qu’il vaudrait mieux ne simplement pas rêver, même si j’avoue que se réveiller après avoir fait un beau rêve, n’est pas dérangeant…Mais est-c que ça vaut réellement le coup quand ça arrive une fois sur dix.

Je repend donc ma marche, toujours aussi lente que précédemment, les mains dans les dos en sautillant gracieusement à travers les ruines, glissant lentement mes doigts sur les murs. J’aime les ruines, elles racontent des histoires, le plus satisfaisant est d’avoir parfois la chance de tomber sur des écritures, des dessins… Peut-être un jour aurais-je la chance de rencontrer un esprit..Non je déconnes, je ne crois pas aux fantômes, bien que ce qui m’ai arriver au temple, pour la mission de Kurasa pourrait convaincre plu d’une personne que les fantômes existent belle et bien…

Rêvassant je tourne à un tournant, fixant le ciel longuement, les étoiles scintillant les unes âpres les autres. La nuit est décidément le moment que je préfères dans une journée. Alors que j’allais sourire de toutes mes dents, je sentis quelque chose se presser contre mon visage, paniquant, j’essaya de tourner la tête, gigotant et de me défaire de l’emprise que la personne avait sur moi, le cœur battant, raisonnant dans ma tête, je mordis violemment sa main, mais il ne retira pas pour autant le morceau de tissu de mon visage…et je sombre… je sombre lentement, plongeant dans le néon rejoindre mes pires cauchemars, mes peurs…Je sens que quelqu’un me porte…puis je finis par perdre véritablement connaissance. Il m’avait fallu quelques secondes pour comprendre que le tissu qu’il avait mit sur mon visage était ibidem de quelque chose…qui puer, j’aurais du utiliser ses quelques secondes pour me débattre avec plus de force…

Je suis dans un trou noir, dans une bulle, dont je ne peux échapper, j’ai beau crier, courir, rien n’y fais, je reste sur place, pourtant le sol défile sous mes pieds et ma voix provoque un éco désagréable… Je sens qu’on pose mon corps sur quelque chose…de dur…mais je n’arrive pas à ouvrir les yeux, comme s’ils sont coller entre eux…Je bouge légèrement la tête, serrant les dents en tirant sur mes poignées, qui visiblement sont attaché…Paniquant je gigotes sur la chaise… Qu’elle conne, j’ai été trop naïve…trop d’inattention de ma part, la tête trop dans les étoiles…Il ne m’arrive jamais de ne pas faire attention et le jour où ça arrive, je me fais…enlever ? Ouai, on peut dire que j’ai été enlever…Mais que veulent-il ? Je ne suis pas une pièce de collection, ni une personne importante…Quoi que…suis-je bête… je viens d’apprendre récemment que je suis la fille du Roi de Xiaoshi, quelle chance…

J’entends des voix, mais je n’arrives pas a comprendre ce qu’elles disent, puis je sens de l’eau couler le sur mon visage, mes cheveux, la poitrine et le haut de mon dos, m’arrachant des frissons désagréable…Il faut dire qu’il ne faisait déjà pas très chaud… J’ouvre difficilement les yeux, discernant, ce qui ressemble à des silhouette humaines… Des hommes et ils sont plusieurs ? Quelle veine… Mon premier réflexe est de recouvrir mon corps d’électricité, l’eau m’aidant à le recouvrir plus facilement, mais quelque chose limite les effets de la foudre sur mon corps…Je regarde les genre de câble enroulaient autour de moi qui finissent enfoncer dans le sol…C’est quoi ces trucs ? Je lâche un grognement de rage en gigotant de nouveau sur ma chaise…J’ai envie de vomir…probablement un contre coup du produit qui a servit à m’endormir…je me sens barbouiller, la tête qui tourne, mais ça ne m’empêche pas de recommencer d’essayer de couvrir mon corps de foudre, les câbles empêchant la foudre de se propager ailleurs que sur mon corps…

« Putain mais qui vous êtes ? Et que voulez vous ?! » Je lâche en fermant à moitié les yeux, la moindre lumière étant agressif pour mes yeux… « Que voulez-vous ? » je répète en gigotant de nouveau, utilisant le peu de force dont je dispose encore… « Je vous conseil de me détacher sur le champ, sinon c’est Silver Dragon que vous aurez sur le dos et je vous étriperais en personne. » Dis-je, les menaçants, ce qui est, nous le savons tous , peine perdu, qui aurait peur d’une femme attacher sur une chaise ? Personne…Mais pourtant ils devraient…On a encore jamais vu les dégâts que peu causer un dragon enrager…




Codage by Ryuu Rose Callyum. Don't Touch !



I am Zekrom ♥️

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairytail-dark-chess.forumgratuit.org

♦ Mage de Rang C ♦
avatar

♦ Mage de Rang C ♦

▌Messages : 179
▌Jewels : 44638
▌Date de naissance : 18/06/1991
▌Date d'inscription : 26/12/2011
▌Age : 27

MessageSujet: Re: Un enlèvement sans bavure s'il vous plaît !   Mer 14 Mar - 12:46

RP déplacé >ICI<




Salamèche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un enlèvement sans bavure s'il vous plaît !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un enlèvement sans bavure s'il vous plaît !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nouvelle montre s'il vous plait !! [PV Dexter]
» De l'eau s' il vous plaît [ft Patte D'écume]
» Tavernier, je voudrais une rousse, s'il-vous-plait! (PV Gil et Lib)
» Quêtes : Net et sans bavure. (pv Yero)
» SOS amitié s'vous plaît [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail : The Dark Chess :: Ruines de Xiaoshi-