Bonjour à toutes et à tous, Je vous rappelle qu'il est inutile de me contacter
par MP sur ce forum pour toutes questions en rapport avec celui-ci puisque ce dernier est fermé de façon
définitive. Néanmoins, nous vous invitons à nous rejoindre sur Fairy Tail Rebellion qui est ouvert
depuis 1 an et demi maintenant.

http://www.fairytail-rebellion.com/forum
http://www.fairytail-rebellion.com/forum
http://www.fairytail-rebellion.com/forum


Bonne continuation à tous et merci encore d'avoir partagé cette aventure avec nous.
Ryuu .

Partagez | 
 

Sous le signe du faucheur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Administrateur démoniaque♣ Mage de rang A ♣
avatar

Administrateur démoniaque
♣ Mage de rang A ♣

▌Messages : 248
▌Jewels : 56588
▌Date de naissance : 01/12/1990
▌Date d'inscription : 16/12/2011
▌Age : 27

MessageSujet: Sous le signe du faucheur   Lun 16 Jan - 15:43

Valua, capitale d'Arcadya et connue pour être officieusement la capitale même de tout Acarya à cause de l'importance et l'influence d'un certain groupe, craint, détesté, admiré dans tout le continent, le fameux conseil des mages. Cet organisme gigantesque et dirigé par les dix mages les plus puissants de notre monde avait toujours réussi à maintenir l'ordre et agir efficacement et cela même en ces temps troublés. Bien que les organisations comme L'Échiquier, Shadow's Circle et la Triade Perdue commençaient à agir de plus en plus brutalement, ils avaient toujours une seule crainte, que les conseillers se réveillent et donnent l'ordre ultime, celui que l'on connaissait sous le nom d'ordre 0. Ce protocole était une autorisation et un devoir pour les dix conseillers, l'autorisation d'utiliser leur puissance à leur maximum et le devoir de tout faire pour neutraliser la vermine, malgré le risque important de dommages collatéraux qu'une telle entreprise engendrerait. C'était la force de ce conseil, contrairement aux anciennes assemblées qui avaient dirigés avant eux notre monde de magie, ils agissaient, peu importe les sacrifices qu'il fallait faire. C'était à la fois admirable et effrayant, toute la beauté de leur puissance résidait là dedans, ce n'était pas des mages politiciens qui ne faisaient que juger, remplir des rapports et se plaindre...non c'était tous, sans exceptions de terribles mages, redoutables dans chacune de leur spécialité qu'ils maîtrisaient à la perfection. Magie blanche et noire se mélangeant, du soin à la nécromancie, le Conseil des Mages d'Acarya, l'actuel, était simplement la puissance magique à l'état brut, sans aucune restriction jusqu'à présent, hormis les sceaux appliqués sur les conseillers pour éviter de détruire une ville lors de leurs affrontements. Certains voyaient d'un mauvais oeil le fait qu'il soit également composé de mages noirs, mais ne dit on pas que pour détruire le mal, il faut parfois lui opposer un autre mal ? C'était justement ce qui allait se passer aujourd'hui...une terreur tapie dans l'ombre depuis des dizaines et des dizaines d'années, une légende morbide allait bientôt sortir de l'obscurité, le mythe allait transcender la réalité.

Ce mal avait été oublié, effacé soigneusement pour que personne ne s'en rappelle véritablement, car il appartenait à une période troublée, une époque dont personne ne voulait se souvenir, de crainte de replonger dans les scènes d'horreur s'étant déroulées par le passé. Le conseil actuel était particulièrement jeune, il n'avait même pas atteint le cap des trente ans de règne, simplement car il avait été créé dans l'urgence, fondé à cause de l'inefficacité de leurs prédécesseurs. Trois guildes, trois gigantesques associations de mages noirs faisaient régner la terreur, des noms faisant tout aussi trembler que l'échiquier, voir même d'avantage...Black Dahlia, Bloody Shadow's Moonlight et...Shadow's Circle. Trois guildes possédant des membres légendaires, insaisissables, meurtriers et effroyablement puissants. Leur chute ne fut possible que par la traîtrise d'un homme, un mage noir encore plus effrayant que ses semblables habituels, celui que l'on connait sous le nom du Maudit. Grâce aux informations qu'il fournit au jeune conseil, ne comptant alors que 5-6 mages à l'époque, l'organisme réussit à éradiquer ces associations menaçantes, mais à quel prix...Le Maudit les avaient utilisés, s'étant uniquement servis d'eux pour prendre la place du Maître de Shadow's Circle et éliminer les guildes rivales, préparant pour le futur un monde où la terreur serait maîtresse de toute chose. Mais au moins la menace du moment fut éradiquée, bien que les chefs et seconds de ces guildes ne furent jamais retrouvés. Parmi eux, une légende vivante, bien que particulièrement morbide, de la magie noire...Le faucheur des Abysses.

Aujourd'hui ce nom ne dirait rien à personne, hormis peut être le fait que certains le trouveront très "classe", mais aux yeux du Conseil...c'est une toute autre affaire. Mage noir tuant sans problème ses semblables, possédant une puissance phénoménale dans les arts sombres et surtout des capacités titanesques de combat. Semblable à la mort elle même, il surgissait de l'ombre, frappant avec sa ténébreuse faux avec une puissance et une rapidité dépassant de loin les capacités humaines. Sourire en coin, ses yeux verts étant la dernière vision d'un nombre incroyable de victimes, les rares témoins ne voyant qu'une ombre bouger, distinguant à peine ce qui semblait être des cheveux gris. Cet homme ou plutôt cette créature était à l'époque le second de la guilde Shadow's Circle, mais fut aussi le premier à fuir lorsque les guildes se firent en théorie, éradiquer. Une ombre intelligente, sachant parfaitement ce qui était bien pour elle et réussit à passer un arrangement avec le Conseil des Mages. En échange de ses services, ils oubliaient tous ses crimes et lui donnaient une place importante, c'est ainsi que naquit l'inquiétant conseiller...Kurasa Gakuryoku. Le Faucheur des Abysses fut officiellement porté disparu lors de la destruction du quartier général de sa guilde, mais rien ne dit qu'il n'allait pas ressortir dans le futur, afin de neutraliser une autre menace.

C'est ainsi qu'aujourd'hui, les quelques mages qui suivraient Kurasa n'iraient pas avec le conseiller, mais bel et bien le faucheur. Les attendant devant le palais du conseil, protégé des indiscrets par l'étreinte froide de la nuit, l'ombre attendait avec impatience ses "alliés" du moment. Il n'avait plus rien du conseiller semblable à un fossoyeur. Cheveux gris tombant le long du corps et ne cachant plus son visage, laissant apparaître ses inquiétants yeux verts, montrant aussi et même surtout un visage terriblement jeune, comme si cet être était resté un homme d'un vingtaine d'années depuis bientôt plus de trente ans, n'ayant juste qu'une cicatrice prouvant ses quelques imprudences, ce physique était pour le moins intriguant. L'habit n'était plus non plus le même, la robe noire avait été troquée contre une tenue de cuir semblable à celle d'un assassin, bien que toute aussi noire, cette tenue le rendait encore plus effrayant...mettant en valeur le côté "meurtrier" du personnage. Assit sur les escaliers du palais, le mage noir tapotait les marches blanches de ses longs ongles noirs, créant de minuscules étincelles noires à chaque fois que ses ongles touchaient les escaliers. On pouvait aussi admirer pleinement sa bague, sertie d'une pierre bien étrange, un vert fascinant qui faisait se perdre les regards, comme si l'on plongeait dans une illusion sans fin. Inquiétant, mais riche bijou, témoignant des origines mystérieuses du faucheur. Son passé était encore loin d'être révélé entièrement, mais il n'en avait pas l'utilité. Personne n'avait besoin de savoir d'où il venait après tout, juste qu'ils allaient devoir le suivre dans un véritable petit massacre. Dans les raids qu'il allait faire pour faire payer à la triade et à son ancienne guilde, pour leur rappeler qu'il ne faut pas franchir un certain seuil de tolérance. Sous estimer les mages du conseil serait une grave erreur, après tout...chaque conseiller à quelques cadavres dans son placard...

Sourire en coin, il n'avait même pas prit la peine de dissimuler son aura, les mages qu'il voyait déjà arriver devraient plonger au coeur de sa corruption, sombrer provisoirement avec lui dans les ténèbres. Après tout, Kurasa était l'essence même de la magie noire, du moins avec son pouvoir terrifiant. Dans ce genre d'entreprise, il n'y avait pas de place pour la faiblesse, ceux qui arriveraient ne serait ce que l'approcher sans cracher du sang...seraient aptes à le suivre, c'était leur rendre service que de vouloir les endurcir ces chers petits...a moins que ce ne soit en réalité des loups travestis en agneaux ? Ce serait une expérience intéressante, bien plus enrichissante au final qu'un simple massacre.




~ Co Fondateur ~ Maître du Jeu ~ Grand Manitou des fiches techniques ~ Roi des PNJs et de la modestie ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Destiny Breaker ₪Mage Noir de Rang C₪
avatar

Destiny Breaker
Mage Noir de Rang C

▌Messages : 62
▌Jewels : 31442
▌Date de naissance : 23/09/1987
▌Date d'inscription : 19/12/2011
▌Age : 30

MessageSujet: Re: Sous le signe du faucheur   Lun 16 Jan - 19:50

Qu'avait il pris Veredraun pour accepter une pareille missive. Bon ok en fait c'est pas vraiment lui qui l'avait reçu, plutôt un mage blanc pas très prudent, qui avait fini avec des moignons à la place de pieds, mais bon que voulez vous, faut faire gaffe ou on met ses pieds, surtout quand ce chemin est truffé de pièges à loups en tout genre. Après lui avoir délicatement découpé les doigts pour en faire une salade, qui d'ailleurs fut mangé par le même mage blanc, Veredraun put enfin lire cette missive qui avait l'air si importante aux yeux de ce qu'il restait du mage blanc. Oh quelle joie de lire ceci, le conseiller Kurasa cherchait donc du monde pour mettre à mal certaines organisations beaucoup trop proéminentes. Il n'en fallait pas plus au mage noir pour avoir un sourire qui remonta jusqu'à la base de ses oreilles. Cela faisait bien longtemps que le maitre des Bones Collectors n'avait pas causé le Chaos dans ce bas monde et quelles meilleures idées que de participer à une mise a sac totale de guildes pour se mettre en jambe. Certes ce mec avait une partie du conseil derrière, mais il ne pourrait refuser l'aide d'une magie aussi oubliée que les flux temporels.

Bon en fait, faut dire que Veredraun avait véritablement d'autres idées en têtes. Une multitude même, qu'un pauvre ordinateur quantique n'arriverait même pas à décoder tellement elles étaient saugrenues, tordues et sadiques. Après tout cela serait sans doute le meilleur moyen de se faire remarquer et d'avoir les approbations de quelqu'un d'important, même si sans doute des crétins de mages blancs allaient être de la partie, mais bon faut bien un peu de la chair à canon et ces loyalistes seraient tellement débiles qu'ils ne se rendrait même pas compte qu'il fonçait droit vers la gueule du loup. Le mage noir jubilait rien qu'a la simple idée de pouvoir voir ses ennemis se faire massacrer par d'éminents mages noirs de renoms. La débauche de magie allait être au rendez vous, tel un feu d'artifice un soir d'été doucement peuplé par des ivrognes venu se saoulés la gueule aux frais de la princesse. Nul besoin d'avoir des infos sur ce Kurasa, sa réputation suffisait à Veredraun pour se faire une idée de la personne et de tout ce que cela pouvait engager pour une telle mission. Et quel lieu de rendez vous ! Le palais du Conseil, haut lieu de villégiature des mages de haut rangs, ou plutôt crétins de haut rang comme le dirait les mages noirs.

Ne quittant pas son sempiternel costard noir, Veredraun fit briller le canard en inox qui ornait fièrement sa canne-masse, reconnu parmi les siens comme une preuve de sa folie absolu. Ce que les gens ne savaient pas, c'est que quelque chose de bien plus dangereux était accroché au bras de Veredraun. Un torque doté d'un rubis rouge sang, donc la pulsation magique pouvait se faire sentir à des lieux à la ronde. Une entité rouge était enfermé dedans et n'attendait qu'a être invoqué pour écraser les adversaires du maitre de guilde d'un coup de poing bien placé. Ainsi Veredraun pouvait allier la défense d'un AT Fiels avec une explosion de flux temporels, rien de tel pour provoquer me désarroi chez l'adversaire, qui ne savait que rarement comment répondre à une action comme celle ci. Dans son panache habituel, le mage noir déambulait dans les rues de Valua en se pavanant auprès des demoiselles qui tombaient littéralement sous son charme. Cela lui fit rappeler que ce connard de plumeau allait sans doute être présent. Sans doute avait un complexe d'infériorité pour faire croire que ses illusions pouvaient faire quelque dégâts à Veredraun. Car oui bien sur, il s'était renseigné sur lui et sa magie de pacotille qui ne demandait qu'a être soufflé comme un fêtu de paille.

N'empêche ça serait classe une petite traine de plumes derrières la veste de Veredraun, surtout dans celui d'un pigeon de mage blanc inutile. L'idée lui resta en tête ainsi que bien d'autres encore pire que celle la. Doucement il se dirigeait vers le palais du Conseil, tout en ne faisan que peu attention aux différents gardes qui montaient la garde en ville. L'aura de Kurasa pouvait se faire sentir de loin et Veredraun s'en délecta à l'avance, ne faisant pas grand chose pour cacher la sienne non plus. Il était la, bien présent, vêtu d'une combinaison noire qui aurait fait pâlir plus d'un membre d'une soirée sado-maso. Très sexe certes pour des cuir-cuir moustache, mais pas vraiment le style de ces dames. S'approchant doucement de lui, un sourire au lèvre, avec son chapeau le protégeant des rayons du soleil, Veredraun lui fit une courbette des plus majestueuses avant de lui dire aussi simplement que cela.


' Hola Amigo, Que Tal ? '


God in his heaven. All right in this world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mage de Rang C
avatar

Mage de Rang C

▌Messages : 1476
▌Jewels : 92437
▌Date de naissance : 05/07/1994
▌Date d'inscription : 16/12/2011
▌Age : 24

MessageSujet: Re: Sous le signe du faucheur   Sam 21 Jan - 0:35

C'était une première! Oui, une grande première! Akiro se trouvait aux côtés de Ren. Bon, ok, ça, c'est pas ce que j'appellerais une nouvelle franchement incroyable. Ils étaient en route pour une mission. Sérieux? Vous auriez jamais cru? Non mais vous venez de la planète Mars ou quoi, les mecs? Petit quizz/rappel : Qui est le membre des Silver Dragon qui effectue le plus de missions? AKIRO PATHFINDER! Bravo! Vous avez retrouvé les deux minis-cellules qui vous servent de neurones! Et avec qui y va-t-il le plus souvent, quand il ne prend pas des missions solos? Ren Miryu! Bravo, champion les gars! Vous auriez pu jouer à Question pour un Champion! Et, une dernière question pour empocher le Jackpot! Qui est, selon la guilde, le deuxième membre a effectuer le plus de mission? Vraiment? Vous ne voyez pas? Vous êtes sûrs? Même pas une tout petite idée? Allez! Je suis sûr que vous le savez! R.... eeeeeeeeeeee......nnnnnnnnnnnnn... M....iiiiiii...r??..... Ren Miryu, oui, bravo! Vous voyez quand vous voulez! Enfin, bref, passons. Akiro et Ren se dirigeaient donc vers leur prochaine mission. Qu'y a-t-il donc d'extraordinaire à ça, me direz-vous? Hé bien, figurez-vous que... C'était Ren qui avait entraîné l'ange dans cette mission! Oui, vous avez parfaitement lu! Ren avait entraîné Akiro dans une mission, et non l'inverse! Vous comprenez mieux pourquoi j'ai parlé d'une première, non? Revenons un peu en arrière pour mieux comprendre!

Quelques heures plus tôt...

Ces derniers temps, Akiro avait enchaîné les missions bizarres et s'était aventuré profondément dans le domaine de l'ombre. Ces derniers temps, il enchaînait les événements. Pourquoi donc servait-il ainsi de Catalyseur?! D'après les vieilles, les trois Passeuses qu'il avait rencontré un coup, son unique rôle était d'empêcher Gyaku de nuire! Et qu'on ne lui fasse pas croire que tous ces événements allaient forcer Gyaku et Akiro à s'affronter à nouveau! Non, cet écheveau était bien plus complexe que ça. La trame ne tournait évidemment pas uniquement autour de Gyaku, et pourtant, il y avait forcément un lien derrière tout cela... Mais lequel?. L'étau semblait se resserrer inextricablement, et Akiro était au milieu, malgré toutes ses tentatives pour en sortir. Par moments, il se sentait comme pris au piège, pris dans une toile d'araignée tissée par il ne savait qui. Qui tirait les ficelles, derrière tout ça? S'il voulait s'affranchir de ses fils de marionnette, qui Akiro devait-il éliminer? Là était toute la question. Qui? Qui dirigeait cette partie? Qui se disputaient cette partie d'échecs immenses? Le Conseil et la Noblesse d'un côté, peut-être. Mais de l'autre? Qui se trouvait faire partie de "l'autre côté"? "L'homme et le loup se disputent un territoire. Qui a raison? Le chat qui les observe". Quand deux partis entrent en conflit, il y en a forcément un troisième à qui tout cela profite... Qui jouait contre le Conseil, qui observait la partie? Et le rôle des guildes dans tout cela! Les Clowns servaient le Chaos, les Black Panthers erraient à la frontière entre le crépuscule et l'aube, les Crescent Wolfs vivaient plutôt dans la lumière. Quant aux Silver Dragon's... A la lisière entre l'aube et la nuit, ils servaient le "Bien".

Pourtant, le Bien était à peu près aussi destructif que le Mal... Les guildes blanches faisaient le jeu du Conseil et, à la rigueur, de la Noblesse. Les guildes noires, quant à elle, servaient sans doute les intérêts du l'autre camp... Et, au milieu de tous ça, les membres de ces guildes. Dont Akiro, qui avait l'impression d'être balloté par le tourbillon des événements qui s'enchaînaient trop rapidement! Il avait besoin de prendre un peu l'air. Non au sens "être dehors", mais au sens "faire un peu de tri dans tout ce bordel parce que ça commence à donner la migraine, ce truc!". Et pour ça, le meilleur moyen était encore d'aller faire une petite sieste... Même s'il doutait de pouvoir dormir, au moins pourrait-il se reposer un peu... Il grimpa donc dans sa chambre et se jeta sur son lit sans même prendre la peine de se déshabiller.

Maintenant

Quand il s'était réveillé, il se sentait frais et dispo. Si ses préoccupations étaient toujours là, elles n'occupaient plus le premier plan de ses pensées et en devenaient bien moins encombrantes. Pour l'instant, ces réflexions ne le mèneraient à rien, et il aurait de toute manière sa réponse en temps voulu, donc autant ne pas se faire trop de soucis pour ça pour l'instant... Tiens, s'il faisait une mission, pour changer un peu?! Alors qu'il descendit vers le panneau d'affichage des missions, il croisa Ren, le Dragon Slayer des Cieux, son meilleur ami, qu'il considérait presque comme un frère. Il savait que son ami aussi le considérait comme un frère. Au point qu'ils en étaient venus à s'appeler "frangin". Son "frangin" l'intercepta alors qu'il se dirigeait vers le tableau d'affichage des missions en lui annonçant qu'il avait trouvé une mission intéressante. Suite à l'agitation de quelques... perturbateurs, dira-t-on, le conseiller Kurasa avait décidé d'entreprendre une expédition punitive contre les deux organisations. Des mages étaient... conviés à se joindre à la "fête". Ren voulait faire cette mission. Il finit par persuader Akiro de l'accompagner... Cependant, l'ange ne venait pas pour participer à la fête, justement, bon, enfin, si, un peu, mais surtout pour s'assurer que Ren savait ce qu'il faisait. Son ami était avant tout un guérisseur. Or, cette expédition punitive annonçait sans doute pas mal de morts dans les heures qui suivraient... Allait-il tenir le coup, là était la question... Alors qu'ils allaient activer le téléporteur, Akiro demande une dernière fois :

-Tu es sûr de vouloir participer à ce massacre?

Il avait expressément choisi le terme "massacre", car il pressentait que c'était ce qu'il se passerait... Pour l'ange, peu importait si la mission conduisait à un massacre ou au pays des Bisounours. Il s'inquiétait d'avantage pour Ren... Cependant, celui-ci lui répondit d'une telle manière qu'Akiro ne put que s'incliner. Il activa la téléportation. A la même seconde, ils se retrouvaient à quelques centaines de mètres du Palais du Conseil, là où devait les attendre Kurasa... Ou plutôt, Le Faucheur des Abysses... Au plein cœur de la nuit, le conseiller sombre avait donné rendez-vous pour débuter l'expédition punitive. Cependant, Akiro avait choisi de les téléporter à une certaine distance du Palais, pour avoir le temps de se préparer. Sans doute y aurait-il quelques clowns, dont ceux qu'il avait déjà vu une fois au Conseil... Alors, autant éviter de se montrer directement.

L'ange, qui portait son long manteau noir camouflant ses ailes, referma ce dernier et mit sa capuche, y plongeant son visage dans l'ombre. Ne brillait plus que la lueur de ses yeux. Ensuite, il relâcha au maximum son aura, en y relâchant toute sorte d'émotions "négatives", pour la noircir un peu, puis il conseilla à Ren de se dissimuler, lui aussi. Il sentait déjà à cette distance l'aura de Kurasa. Elle devait vraiment être au maximum. Quelle corruption! Quelles ténèbres émanaient de lui! Alors, autant se protéger un peu à l'aide de sa propre aura! Même si, cependant, il était capable de résister à presque toutes les auras, ou du moins de ne pas être assommé par la plupart des auras communes -et Kurasa n'avait rien de commun- mieux valait utiliser sa propre aura pour atténuer un tant soit peu la puissance de celle du Conseiller, même si la protection offerte était bien dérisoire... Lorsqu'ils arrivèrent, l'ange remarqua la présence de Veredraun Arha, maître honnis des non moins honnis Bones Collectors depuis que leur précédent maître avait disparu. Akiro aurait aimé y être pour quelque chose, mais ce n'était malheureusement pas le cas. En tout cas, le Clown Bis, comme l'avait surnommé Akiro, était bel et bien là, lui. Il arriva à temps pour l'entendre saluer le conseiller. Sans rien dire, le visage toujours intégralement recouvert de sa capuche, Akiro s'avança vers le conseiller-non, pas le Conseiller! Le Faucheur des Abysses, radicalement différent et plus sombre que le Conseiller- puis il se planta là, tout simplement. Il était là pour la mission et venait de le faire savoir. Il était certes grandement incommodé par l'aura du Faucheur, mais il tentait d'ignorer cette aura, ce qui n'était absolument pas chose aisée... Et maintenant, qu'allait-il se passer? Excellente question... Que la petite fiesta commence, voyons! Let's Play!



Quand tu vois un ange... A quoi penses-tu?



Dernière édition par Akiro Pathfinder le Dim 1 Avr - 13:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mage de Rang C
avatar

Mage de Rang C

▌Messages : 103
▌Jewels : 57313
▌Date de naissance : 06/03/1992
▌Date d'inscription : 21/12/2011
▌Age : 26

MessageSujet: Re: Sous le signe du faucheur   Dim 22 Jan - 15:55

Les missions s’étaient enchainées de manière rapide, même s’ils m’arrivaient de prendre des pauses pour garder contact avec des amis ou m’occuper de mon Guardian Yao nommé Sora. Oh que oui, bien des choses m’étaient arrivées et certaines plus importantes que d’autres. J’avais rencontré un autre Dragon Slayer appartenant à une autre guilde blanche, il s’appelait Ken et il maîtrisait l’eau, nous nous étions très bien entendus et nous nous étions même révélés nos histoires comme si c’était naturel de le faire, après tout, nous avions plus de points communs que les autres mages entre eux. Juste avant cela, je m’étais rendu compte que le présent que m’avait fait mon père, le collier à la perle rouge, était un réalité un artéfact appelé Yao, qui renfermait un gardien nommé Sora. Ce dernier était une sorte de boule de poils blanche avec de longues oreilles et la perle rouge ancrée sur le front, il était capable de créer une barrière de vent autour de moi. Son devoir avait été de protéger mon père avant que ce dernier ne m’en fasse don sans jamais me dire de quoi il s’agissait, mais je l’avais toujours gardé sur moi. Maintenant, je connais l’existence de Sora et je l’invoquais souvent pour me tenir compagnie et apprendre à le connaitre, sachant que c’était une véritable pipelette, j’étais certain qu’il pourrait maintenir à lui tout seul une conversation à deux, voire même plusieurs. Il était agaçant et cherchait toujours le moyen de me mettre dans une situation gênante ou me faire tourner en bourrique, mais je l’appréciais beaucoup et il avait déjà une place dans mon cœur. Sa rencontre m’avait plongé dans d’énormes doutes sur mon passé, il semblerait que ma magie ait été liée au vent avant mon apprentissage avec Grandine, ce qui expliquait que je connaisse des sorts autres que ceux des Dragons. J’y avais beaucoup réfléchi et j’en étais donc venu à la conclusion que je devais sérieusement m’entrainer et arrêter un peu d’y penser, pour cela, j’avais besoin de m’exercer et de me changer les idées, d’où les missions que j’avais enchainées.

Après avoir poursuivi deux acolytes voleurs, résolu le problème d’une famille riche et retrouvé un objet précieux pour le commanditaire, bien que je ne voyais pas à quel point un parchemin pouvait être important, je rentrais à la guilde où je retrouvais le confort de mon lit douillet. Le sommeil n’eut pas besoin de me forcer à plusieurs reprises, j’y cédais rapidement pour plonger dans les mêmes rêves que d’habitude. Bien qu’il fut légèrement agité par quelques mauvaises pensées, il fut tout de même réparateur et je me sentais en forme en me levant. Je pris ma douche et les pensées revinrent comme le vent tourne, je fus pris des mêmes doutes qui m’avaient hanté lors de mon sommeil. Les missions devenaient de plus en plus dangereuses, les guildes noires se faisaient de plus en plus actives et cela ne présageait rien de bon, quelque chose se tramait dans l’ombre, quelque chose de bien plus important que quelques faits et gestes. Ma curiosité me poussait à comprendre ce qui se tramait et mon cerveau se mit immédiatement en marche pour avoir des hypothèses s’approchant de la réalité à venir. La Triade avait cessé ses activités le concernant, j’avais moins de chasseurs de primes compétents sur le dos, ce qui signifiait qu’elle regroupait les meilleurs éléments, mais pour quoi faire ? D’après les comptes-rendus sur les autres guildes noires, elles étaient en train de faire de même, comme si… comme si un adversaire de niveau allait faire son apparition et qu’il fallait montrer sa puissance.

C’était l’hypothèse la plus probable, mais aussi la plus effrayante, j’en avais déjà assez d’être visé, je ne voulais que d’autres ennemis apparaissent. Surtout que je n’étais pas fait pour le combat, même si rien ne m’empêchait de le devenir, je pouvais demander à Akiro de m’entrainer au katana, mais l’ange et moi nous connaissions trop bien, nous saurions chacun où l’autre ira frapper, ce n’était pas la bonne solution. Natsuki était aussi présente et bonne manieuse à l’épée, mais je n’osais pas lui demander puisque j’étais assez gêné de la présence féminine depuis certaines histoires dont je ne voulais pas me rappeler. Pourtant, le fait de le vouloir n’allait pas être suffisant pour le pouvoir, j’avais vu un homme mourir et j’étais tombé dans un état second qui m’avait détruit intérieurement, alors participer à une guerre. Attendez une minute… Pourquoi pensais-je à une guerre ? Surement parce que je sentais qu’elle allait arriver, tout comme j’étais capable de prévoir la météo d’après les vents du ciel, elle se rapprochait doucement mais inévitablement et elle éclaterait au moment où personne ne s’y attendra.

Essayant de me reprendre, je m’habillai et descendis à la salle commune pour aller faire une ou deux missions qui me permettraient de me détendre. J’en vis une sur laquelle mes yeux se pointèrent immédiatement, le conseiller bien connu Kurasa demandait à des mages de venir le rejoindre afin de mener une petite expédition vers la Triade et Shadow’s Circle et les remettre à leur place. La guerre que j’avais pressentie en me levant allait commencer à faire le premier pas et j’étais loin d’être prêt. Toutefois, même en temps de guerre, les mages de mon genre étaient nécessaires sur le terrain afin de supporter et soigner les différentes personnes qui seront touchées. Il ne fallait pas se leurrer, il y aurait des morts si personne n’était capable de les soigner et, malgré mon horreur de la guerre et de la mort, je me lançai dans cette mission, décidé à connaître cette expérience si impressionnante afin de la surmonter de moi-même. Je notai le rendez-vous et partis directement, sans rien dire à personne, en direction des téléporteurs pour pouvoir s’y rendre. Je croisai Akiro et, comme les coïncidences n’existaient pas et que le destin se cachait derrière elles, je compris rapidement qu’il fallait qu’il vienne avec moi. Il était le seul à qui j’avais raconté mon passé, le seul en qui je faisais une confiance absolue et le seul qui pouvait m’aider en cas de problèmes psychologiques sur le champ de bataille.

_ Salut nii-san, j’ai trouvé une mission si tu veux m’accompagner.

Et non, vous ne rêvez pas ! Akiro était tellement proche de moi que je le considérais comme un frère, en me rendant compte qu’il avait les mêmes sentiments à mon égard, nous avions décidé de nous appeler comme des frères, même si nous ne l’étions pas par le sang. Je ne connaissais pas son véritable âge, il devait approcher du mien, mais il me semblait plus âgé dans sa manière d’être et de faire si bien que j’avais décidé à ce qu’il soit le plus vieux d’entre nous deux. Je lui expliquai en détails la mission que j’avais trouvé, je savais que cela l’intéresserait puisqu’il avait été confronté avec moi à ces deux organisations de malheur et le fait de les affronter ne devait pas lui déplaire. Néanmoins, comme je m’y attendais, juste avant d’enclencher la téléportation, il me posa une question qui m’assura qu’il ne s’inquiéta pas pour lui, mais pour moi:

_ Tu es sûr de vouloir participer à ce massacre ?
_ Je savais que tu allais dire ça et j’avais déjà prévu ma réponse… Je ne suis pas prêt, c’est une certitude. Mais, Akiro, les combats vont s’enchainer de plus en plus, je le sens et je dois me faire une raison, la guerre va arriver plus vite que nous le pensions, je me dois de me préparer pour affronter ses horreurs. Bien sûr, je vais avoir beaucoup de mal à… à tuer mes ennemis, mais je suis avant tout un guérisseur, ma place est avec ceux qui combattent à mes côtés, je dois les aider de mon possible et leur donner les soins nécessaires. En m’y faisant, je combattrai de mes propres moyens.

J’avais fait exprès de l’appeler par son nom en le regardant droit dans les yeux, je voulais qu’il comprenne que c’était important pour moi et que même si la difficulté serait élevée, je devais y faire face et arrêter de fuir l’inévitable. Il dut se rendre à l’évidence et accepta ma décision, puis il activa la téléportation pour que nous puissions nous retrouver dans la ville à une certaine distance du palais. Je ne compris pas pourquoi il nous avait pas amenés directement au rendez-vous, mais je savais qu’il avait une raison. À l’aide de son manteau, il camoufla ses ailes et son visage, puis je sentis comme un étau se former et je compris qu’il relâchait son aura lorsqu’il me dit d’en faire autant. J’avais toujours eu du mal à comprendre comment réguler son émission d’aura, mais j’avais découvert que pour me protéger de celles des autres, je devais imaginer les ailes d’un dragon me recouvrant. En suivant le même principe, je devais trouver quelle image s’accordait avec l’émission importante d’aura, surtout lorsque je sentis celle vers laquelle nous approchions. Puis, j’eus une idée, j’imaginais un dragon pousser un rugissement assourdissant, signe qu’il montrait sa puissance et le changement de regard d’Akiro me fit comprendre que j’avais réussi, je commençais enfin à comprendre comment réguler mon aura. Tout en se rapprochant, je sentais la puissance des ténèbres qui émanait que d’un seul homme, le conseiller, bien qu’il ne me paraissait plus vraiment comme celui que je connaissais. Je vis aussi un membre de Bones Collectors, celui que je n’étais pas arrivé à encadrer lors de notre mission commune, j’avais appris qu’il était devenu maître après la disparition du clown et je me demandais même s’il n’y était pas pour quelque chose. Dans tous les cas, je restais tant bien que mal aux côtés d’Akiro face à Kurasa, même si j’avais plutôt envie de rester éloigné de lui. Non, je devais me reprendre, j’étais là de mon plein gré, guidé par ma résolution, je devais rester ici et je le suivrai où qu’il aille !


Sers-toi de ton passé pour forger ton avenir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

★ Maître du Jeu totalement dérangé ★

▌Messages : 22
▌Jewels : 23808
▌Date de naissance : 01/12/1990
▌Date d'inscription : 09/02/2012
▌Age : 27

MessageSujet: Re: Sous le signe du faucheur   Mer 29 Fév - 17:34

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

★ Maître du Jeu totalement dérangé ★

▌Messages : 22
▌Jewels : 23808
▌Date de naissance : 01/12/1990
▌Date d'inscription : 09/02/2012
▌Age : 27

MessageSujet: Re: Sous le signe du faucheur   Lun 12 Mar - 14:01

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

★ Maître du Jeu totalement dérangé ★

▌Messages : 22
▌Jewels : 23808
▌Date de naissance : 01/12/1990
▌Date d'inscription : 09/02/2012
▌Age : 27

MessageSujet: Re: Sous le signe du faucheur   Sam 31 Mar - 21:29

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

✝ Conseiller SS✝
☥ Maitre des connaissances et spécialiste des guildes noires ☥

▌Messages : 3
▌Jewels : 23711
▌Date de naissance : 01/12/1990
▌Date d'inscription : 17/02/2012
▌Age : 27

MessageSujet: Re: Sous le signe du faucheur   Dim 1 Avr - 17:33

Bien entendu, plus d'un mage, qu'il soit noir ou blanc avait déjà eu affaire au conseil des mages d'Acarya et donc forcément au conseiller Gakuryoku, vu que ce dernier employait plus de mages que tous ses collègues réunis. Néanmoins, comme beaucoup l'avaient sentis, cette fois ci, ce ne fut pas le conseiller qu'ils avaient en face d'eux, mais bel et bien l'homme ou plutôt le mage noir légendaire qu'il était jadis. Un peu rouillé ? Vous pensez sérieusement ce que vous dites ? Gardez vous de telles réflexions, même en simples pensées ! Kurasa était le mage noir le plus craint dans le milieu de la magie noire pour son pouvoir dévastateur, surtout que son aura changeait brutalement dés qu'il utilisait vraiment ses pouvoirs. Peu importe qui étaient les jeunes fous qui osaient l'accompagner dans sa soif de revanche en cet instant, cette expérience marquerait à jamais leur esprit. Posant son regard jaune sur les arrivants, il bougea sa main en direction du maitre des Bones Collectors et une simple petite attaque d'énergie sombre sortit de ses ongles, mais suffisament violente et impressionnante pour le faire voler sur une dizaines de mètres. Se levant lentement, faux en main, il avança sans se presser vers le mage noir qui ne devait vraiment pas s'attendre à une telle réaction ou du moins aussi rapide. Disparaissant de son champs de vision, le faucheur se trouva en un coup de vent derrière Veredraun posant la lame de sa faux justement, sur la gorge, sans pour autant passer à l'acte, comme si il savourait ce délicieux instant qui précédait la mort et le silence. Néanmoins, aucune émotion ne se lisait dans ses yeux effrayants, un calme sans pareil, comme si il ne ressentait simplement rien ou alors refoulait tout ou encore ne montrait simplement rien. Il fit disparaitre finalement sa faux, qui devint immédiatement de la fumée noire et revint devant Veredraun en le saisissant par le col, le soulevant sans la moindre difficulté et parla d'une voix particulièrement effrayante, tel le prédateur qui avait sommeillé depuis des décénies dans ce corps de simple conseiller.

Que pensais tu en venant ici ? Alors que tes petits plans sont bien connus ?

Le lachant sans la moindre douceur, il laissa le jeune homme s'écraser sur le sol dans un sourire sadique, avant de se retourner vers les deux autres participants à cette mission. Le message pour le clown était simple, ses projets d'alliance provoquaient la folie de Kurasa et il risquait fortement, c'était même certain, de finir découpé en morceaux, le nombre de bouts de chairs dépendrait bien entendu de l'humeur de la faux et du conseiller. N'étant pas stupide, le maitre des Bone Collectors partit très rapidement, tandis Kurasa se rapprocha des deux autres en les fixant longuement, puis parla dans un murmure semblable au souffle glacé de la mort que l'on ressent dans le bas de votre nuque, un frisson morbide parcourant tout votre être.

Akiro Pathfinder et Ren Miryu, respectivement généraux de la cinquième et troisième division dans la guilde Silver Dragon. Votre duo est loin d'être discret, surtout venant de la part d'un dragon slayer et d'une des créations de Gyaku...ne vous méprenez pas, je ne vous considères nullement comme des êtres inférieurs ou quoi que ce soit d'autre. A vous de me montrer ce que vous êtes lors de ma traversée des ténèbres, serez vous des monstres, des chiens ou des hommes ? Il n'y a aucune récompense dans cette mission, hormis que j'aurais une dette envers vous, ce qui vaut plus que quelques misérables jewels n'est ce pas ?

Se rapprochant d'avantage, il glissa ses longs ongles noirs sur les gorges de ses deux acolytes du moment, le faucheur leur adressa un sourire carnassier en ricanant, puis retira ses ongles d'un air satisfait, comme si ils venaient de se faire analyser d'un simple contact. Puis sortit quelque chose de sa poche et le glissa dans son oreille. Un instant après il envoya une petite décharge d'énergie et se mit à parler rapidement à quelqu'un n'étant absolument pas présent dans la zone, puis une explosion de lumière se matérialisa derrière Akiro et Ren, aveuglant mais d'une beauté sans nom. Comme si une énergie plus pure que toutes les autres animait ce moyen de transport.

Merci Evy...Messieurs, si vous voulez bien me suivre...ah et préparez vous à combattre dés le début, j'attends de vous une initiative dés que nous serons arrivés.

Prenant une grande inspiration, comme craignant de passer ce portail si pur, Kurasa se jeta à travers pour arriver en plein milieu d'un des plus grands laboratoires de la triade perdue. Les choses sérieuses commençaient.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

★ Maître du Jeu totalement dérangé ★

▌Messages : 22
▌Jewels : 23808
▌Date de naissance : 01/12/1990
▌Date d'inscription : 09/02/2012
▌Age : 27

MessageSujet: Re: Sous le signe du faucheur   Lun 2 Avr - 12:10

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sous le signe du faucheur   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sous le signe du faucheur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aventure nocturne sous le signe du cactus
» Silvero, voleur sous le signe de la Panthère...
» Nuzlocke été du forum sous le signe de l'amour
» Arrivée sous la pluie, un signe du destin ? | ft. Neal Cochran
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail : The Dark Chess :: Palais du Conseil-